Football : Claude Le Roy quitte le Congo pour « d’autres aventures »

Par Jeune Afrique avec AFP

Claude Le Roy, alors entraîneur du Congo, lors d'un match contre le Gabon. © Themba Hadebe/AP/SIPA

Après avoir qualifié le Congo pour le 3e tour de la phase qualificative zone Afrique au Mondial-2018, le Français Claude Le Roy quitte son poste, a-t-il annoncé mardi 17 novembre.

Le célèbre sélectionneur a annoncé son départ après une victoire contre l’Éthiopie (2-1), à Brazzaville au deuxième tour des qualifications pour la Coupe du monde en Russie. « Après deux années formidables, j’ai décidé de partir vers d’autres aventures », a dit Claude Le Roy.

Claude Le Roy avait qualifié le Congo pour les quarts de finale de la précédente Coupe d’Afrique des nations (CAN-2015). Une première pour le pays depuis 23 ans. Il laisse également l’équipe en tête du groupe E de qualification à la CAN-2017. Le « sorcier blanc » emmène avec lui son adjoint, Sébastien Migné.

Le « sorcier blanc » de retour au Cameroun ? 

Le Cameroun, pays où s’était révélé Claude Le Roy, figure parmi les prétendants africains pressentis pour l’engager. Le « sorcier blanc » y a remporté la CAN-1988 et a ensuite guidé les Lions Indomptables au Mondial-1998 en France.

Claude Le Roy, 67 ans, détient le record de participation à la CAN. Il en a disputé huit, avec le Cameroun, le Sénégal, la RD Congo, le Ghana (où Hervé Renard était son adjoint) et le Congo.