Football : Claude Le Roy quitte le Congo pour « d’autres aventures »

Par Jeune Afrique avec AFP

Claude Le Roy, alors entraîneur du Congo, lors d'un match contre le Gabon. © Themba Hadebe/AP/SIPA

Après avoir qualifié le Congo pour le 3e tour de la phase qualificative zone Afrique au Mondial-2018, le Français Claude Le Roy quitte son poste, a-t-il annoncé mardi 17 novembre.

Le célèbre sélectionneur a annoncé son départ après une victoire contre l’Éthiopie (2-1), à Brazzaville au deuxième tour des qualifications pour la Coupe du monde en Russie. « Après deux années formidables, j’ai décidé de partir vers d’autres aventures », a dit Claude Le Roy.

Claude Le Roy avait qualifié le Congo pour les quarts de finale de la précédente Coupe d’Afrique des nations (CAN-2015). Une première pour le pays depuis 23 ans. Il laisse également l’équipe en tête du groupe E de qualification à la CAN-2017. Le « sorcier blanc » emmène avec lui son adjoint, Sébastien Migné.

Le « sorcier blanc » de retour au Cameroun ? 

Le Cameroun, pays où s’était révélé Claude Le Roy, figure parmi les prétendants africains pressentis pour l’engager. Le « sorcier blanc » y a remporté la CAN-1988 et a ensuite guidé les Lions Indomptables au Mondial-1998 en France.

Claude Le Roy, 67 ans, détient le record de participation à la CAN. Il en a disputé huit, avec le Cameroun, le Sénégal, la RD Congo, le Ghana (où Hervé Renard était son adjoint) et le Congo.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici