Les patrons des compagnies aériennes africaines se réunissent à Brazzaville

Par - envoyé spécial à Brazzaville

Un avion sur le tarmac de l'aéroport international Maya-Maya de Brazzaville. © Antonin Borgeaud/Les Éditions du Jaguar

Du 8 au 10 novembre, Brazzaville accueille la 47e assemblée générale de l'Association des compagnies aériennes d'Afrique (AFRAA). Les représentants de 45 transporteurs africains sont attendus dans la capitale congolaise.

À Brazzaville, l’heure est aux derniers réglages. Après le cinquantenaire des Jeux africains, la capitale congolaise accueille, du 8 au 10 novembre, les dirigeants des compagnies aériennes du continent.

Au siège de Equatorial Congo Airlines (ECAir), sur le boulevard Denis Sassou Nguesso, l’ambiance est studieuse. Nicolas Négoce, responsable des relations publiques de la compagnie aérienne nationale, fait des va-et-vient entre son bureau et celui de la directrice générale Fatima Beyina-Moussa pour régler les derniers détails de l’accueil des participants.

« Nous sommes prêts », assure-t-il, une main sur son portable collé à l’oreille, l’autre sur son Mac Book Pro. « C’est une grande fierté pour ECAir d’accueillir la 47e assemblée générale de l’Association des compagnies aériennes d’Afrique (AFRAA) », poursuit-il. La présidence tournante de cette organisation est assurée en 2015 par Fatima Beyina-Moussa.

« Favoriser la croissance du transport aérien » en Afrique

Pour le fleuron congolais, cette rencontre « sera l’occasion de montrer à toutes les délégations les opportunités qui existent à Brazzaville », souligne la direction de l’entreprise. Une façon d' »attirer l’attention de l’industrie mondiale sur les possibilités qu’offre la capitale congolaise, en particulier avec l’aéroport international Maya-Maya, alors que les liens commerciaux et touristiques se renforcent avec l’ensemble du continent et avec les marchés nouveaux et traditionnels à l’extérieur du continent (Dubaï, Chine, Europe) », précise un communiqué d’ECAir publié le 5 novembre.

Les délégations examineront « les défis qui se posent à l’industrie aéronautique » et débattront « des moyens à mettre en œuvre pour favoriser la croissance du transport aérien dans le continent », ajoute le document.

Sont annoncés à Brazzaville les patrons des 45 compagnies aériennes africaines membres de l’AFRAA, parmi lesquels Mbuvi Ngunze directeur général de Kenya Airways, Tewolde Gebremariam (Ethiopian Airlines), Sherif Fathi (EgyptAir), Abderahmane Berthe (Air Burkina), ainsi que Sanjeev Gadhia patron de la compagnie de cargo kényane Astral Aviation et Fayçal Khelil à la tête de l’algérien Tassili Airlines.

Les partenaires industriels (constructeurs, sous-traitants, consultants et prestataires de service en vol), des représentants des gouvernements et des organisations internationales sont également attendus.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici