Goncourt 2015 : le prix échappe à l’Afrique

Couverture de "Boussole". © Actes Sud

Le jury du prix Goncourt 2015 a récompensé Mathias Enard pour son roman « Boussole ». Favori, il s'impose devant deux romans africains.

Le jury présidé par Bernard Pivot a tranché. Le prix Goncourt 2015 a été attribué, mardi 3 novembre, à Mathias Enard pour son roman Boussole (Actes Sud) qui interroge les relations entre l’Orient et l’Occident.

Donné favori, il s’est imposé devant deux romans africains : Ce pays qui te ressemble (Stock) de Tobie Nathan, dont l’intrique se passe en Égypte ; et Les prépondérants (Gallimard) de Hédi Kaddour (lauréat du Grand Prix de l’Académie française), une fresque historique qui plonge le lecteur en pleine période de l’entre-deux guerres dans un protectorat français du Maghreb. Avec Titus n’aimait pas Bérénice, Nathalie Azoulai faisait figure d’outsider dans un cru 2015 très africain.