Fifa : deux Africains dans la course pour succéder à Blatter

La chaise vide de Sepp Blatter, président démissionnaire de la Fifa. © AFP

Après le Sud-Africain Tokyo Sexwale, Musa Bility, président de la Fédération libérienne de football, a annoncé lundi le dépôt de sa candidature pour la présidence de la Fifa.

À quelques heures de la clôture des candidatures prévue le 26 octobre à minuit, ils sont désormais huit prétendants pour la succession du Suisse Sepp Blatter à la tête du Fifa. Parmi eux, deux Africains ont décidé de tenter leur chance : le Sud-Africain Tokyo Sexwale et le Libérien Musa Bility.

Après la confirmation du dépôt de la candidature de l’homme d’affaires sud-africain le 26 octobre, Musa Bility, président de la Fédération libérienne de football, s’est également lundi lancé dans la course.

« J’ai officiellement déposé ma candidature pour la présidence de la Fifa. Je suis très optimiste sur mes chances de gagner et je promets d’amener des changements positifs », a-t-il déclaré.

Huit candidats pour succéder à Blatter 

Pour le moment, huit candidats briguent le poste de président de la Fifa car une candidature de dernière minute n’est pas exclue.

Lundi, l’UEFA a désigné son secrétaire général Gianni Infantino comme candidat. Mais ce dernier pourrait se retirer si son président, Michel Platini, actuellement suspendu par la commission d’éthique de la Fifa, était de nouveau éligible.

À côté de ces deux candidats de l’UEFA (Gianni Infantino et Michel Platini) et de ces deux Africains, Cheikh Salman, président de la Confédération asiatique de football (AFC), a aussi présenté sa candidature. Il en est de même du Français Jérôme Champagne, du prince jordanien Ali et de David Nakhid, ancien capitaine de la sélection de Trinité-et-Tobago.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici