Sucre : Cosumar part favori au Cameroun

Par Jeune Afrique

Cosumar est le leader du marché du sucre au Maroc. DR ©

Cosumar, leader du marché du sucre au Maroc, est favori pour remporter l'appel à candidature pour la construction d'un complexe sucrier au Cameroun, a appris "Jeune Afrique".

Le marocain Cosumar serait bien parti pour remporter l’appel à candidature lancé par l’État camerounais pour la construction d’un complexe sucrier entre Bertoua et Batouri, dans l’est du pays. « Trois opérateurs ont répondu à l’appel à candidature, dont des Qataris, des Chinois et le marocain Cosumar. L’offre de ce dernier est la plus solide », a confié à Jeune Afrique un membre de la commission ministérielle censée trancher sur ce dossier.

Son PDG, Mohamed Fikrate, s’est d’ailleurs rendu à Yaoundé fin janvier pour appuyer la candidature de cette ancienne filiale du holding royal SNI, seul producteur de sucre du royaume. Il a notamment rencontré Emmanuel Bondé, le ministre camerounais des Mines, de l’Industrie et du Développement technologique.

Mohamed Fikrate était accompagné dans ce voyage par un représentant de Wilmar, leader mondial du secteur coté à Singapour, et qui n’est autre que l’actionnaire de référence de Cosumar depuis avril 2013… À l’origine, en 2012, ce projet de sucrerie avait été confié à la coentreprise indo-camerounaise Justin Sugar Mills, éliminée deux ans plus tard en raison de dysfonctionnements qui ont entaché le déroulement du projet.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici