Olam finalise l’acquisition des activités cacao d’ADM

Par Jeune Afrique

Olam est présent dans 25 pays africains. © DR

Avec cette opération, le groupe agro-industriel singapourien, porte ses capacités de production à plus de 700 000 tonnes par an.

Olam International a complété l’acquisition de la branche cacao de l’américain Archer Daniels Midland Co. pour environ 1,2 milliard de dollars, ont annoncé les deux entreprises dans un communiqué le 16 octobre.

L’opération, annoncée en décembre 2014, catapulte le groupe singapourien dans le peloton de tête des fournisseurs mondiaux de cacao.

Cette transaction propulse la capacité de traitement de cacao d’Olam à environ 700 000 tonnes, juste derrière le suisse Barry Callebaut et l’américain Cargill avec des opérations dans les principaux pays producteurs (Côte d’Ivoire, Nigeria, Ghana et Brésil) ainsi que dans les principaux marchés en Europe, aux États-Unis, au Canada et en Asie.

Suite à cette opération, Olam dispose désormais de « plus de 2 400 experts dédiés au cacao – dont 1 500 venus d’ADM – basés dans un total de 11 pays producteurs, 7 usines, 12 unités de traitement, six centres d’innovation, 20 bureaux de marketing et plus de 200 entrepôts ».

Pas de concurrence aux fabricants de chocolat

La nouvelle branche cacao d’Olam entend acquérir 850 000 à 900 000 tonnes de fèves par an, selon Gerry Manley, responsable de cette division au sein du groupe agro-industriel.

« Nous voulons être vraiment concentrés sur le marché des produits à base de cacao et assurer la fourniture de l’industrie du chocolat et les utilisateurs de poudre de cacao, nous ne nous préparons pas à concurrencer les fabricants de chocolat », a assuré Gerry Manley, cité par Reuters. ADM a finalisé, en août dernier, la cession de ses activités dans le chocolat à Cargill.

«Le plus important pour nous est de mettre un pied au Brésil, un important pays producteur et pays de consommation. C’est le plus grand pays producteur dans lequel Olam n’était pas encore actif », a-t-il ajouté.

Siège

Les activités cacao d’Olam vont continuer à être dirigées depuis un siège à Londres, la société singapourienne a toutefois ouvert un nouveau bureau près de Genève où l’ex personnel d’ADM basé en Suisse s’installera.

Selon Olam, les actifs acquis auprès d’ADM devrait générer un Ebitda compris entre 180 millions et 200 millions de dollars en 2018.

Olam est un géant mondial de l’agro-industrie, présent dans 65 pays (dont 25 en Afrique) et réalisant un chiffre d’affaires annuel de 19,42 milliards de dollars pour un Ebitda de 1,168 milliard de dollars.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici