Agriculture : la BAD apporte 132 millions de dollars au Plan Maroc vert

Par Jeune Afrique

Le cannabis du Rif est en train d'être remplacé progressivement par d'autres cultures. © Vincent Fournier/Jeune Afrique

Ce vaste programme entend renforcer la productivité du secteur agricole du Royaume et prévoit environ 900 millions d'euros d'investissements par an.

Le conseil d’administration de la Banque africaine de développement, réuni à Abidjan le 14 octobre,  a approuvé un financement de 132 millions de dollars au profit du Plan Maroc vert (PMV).

Lancé il y a sept ans, le PMV est un ambitieux programme de douze ans (2008-2020) qui vise à renforcer la compétitivité du secteur agricole marocain, tout en promouvant une croissance économique inclusive.

En 2014, l’agriculture a représenté 14,6 % du PIB du Maroc et 39 % de l’emploi (75 % en milieu rural).

Phare

Le PMV est un projet phare du royaume. Il prévoit la réalisation de 10 milliards de dirhams (911 millions d’euros) d’investissements par an pour la mise en place de 1506 projets. Selon les estimations des autorités marocaines, le Plan Maroc vert devrait créer 1,5 million d’emplois supplémentaires et permettre l’amélioration du revenu agricole de 2 à 3 fois en faveur de 3 millions de ruraux.

Le financement approuvé par la BAD sera exécuté à partir d’octobre 2015 et s’achèvera fin décembre 2016. En 2012, la banque panafricaine avait déjà alloué une enveloppe de 105 millions d’euros en faveur du programme d’appui au Plan Maroc vert.

Fin septembre, les engagements cumulés de la BAD au Maroc s’élevaient à près de 2,31 milliards de dollars pour 31 opérations en cours d’exécution.