Les Tunisiennes à l’honneur du Women’s Forum 2015 à Deauville

Wided Bouchamaoui, femme d'affaires tunisienne, patronne de l'Utica et co-récipiendaire du prix Nobel de la paix 2015. © Ons Abid pour J.A.

Avec pour thème « Dynamiser le monde ! », le Women’s Forum Global Meeting se tient à Deauville du 14 au 16 octobre. Il mettra notamment à l'honneur le combat des femmes tunisiennes pour leur liberté.

Dès le coup d’envoi du Women’s Forum Global Meeting, qui se tient à Deauville du 14 au 16 octobre, Clara Gaymard, sa présidente, a donné le ton : « Pendant ces trois jours, oubliez tout : entreprise, mari et enfants. Oubliez la culpabilité, profitez d’être ici pour échanger avec les autres participantes, vous ressourcer et trouver de l’énergie à ramener dans vos entreprises. »

De fait, lors de cette rencontre annuelle des femmes influentes de la planète, qui a pour thème cette année « Dynamiser le monde ! », il ne sera question que d’énergie sous toutes ses formes, matérielle et immatérielle. La réduction des inégalités hommes femmes a-t-elle un effet sur la croissance ? Comment nourrir et loger les Terriens de demain ? La pauvreté peut-elle être résorbée par les nouvelles technologies ? Quelque 1 500 participants de 70 pays, dont 80 % de femmes, se pencheront sur les nouveaux savoirs, sur ce qui transforme le monde… Des problématiques clé à quelques semaines de la conférence climatique de Paris de décembre 2015.

Importante délégation

Aux côtés de la directrice générale de l’Unesco, Irina Bokova, d’Anmeenah Gurib-Fakim, première femme présidente de la République de Maurice ; de l’ingénieur irano-américaine Anousheh Ansari, première femme, musulmane de surcroît, à avoir évolué dans la Station spatiale internationale, de la cantatrice Barbara Hendricks, engagée dans diverses actions humanitaires, de Laurence Tubiana, représentante spéciale du gouvernement français pour la conférence climatique de Paris en 2015, les Tunisiennes seront à l’honneur.

Chef d’entreprises, représentantes de la société civile et femmes politiques composent une importante délégation tunisienne sera présente, où l’on note la présence d’Amina Bouzguenda-Zeghal, directrice générale de l’Université Dauphine Tunis, Donia Ellouze, avocate, Asma Ben Hamida, fondatrice d’Enda Inter Arab, et Habiba Ghribi, l’athlète multi médaillée qu’on ne présente plus.

« Avec le dialogue, on peut réussir »

Mais la plus attendue de ces Tunisiennes sera sans doute Wided Bouchamaoui, présidente de l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (Utica), toute nouvelle co-récipiendaire du prix Nobel de la paix 2015 en tant que membre du quartet du Dialogue national, qui a sauvé la transition démocratique postrévolutionnaire de 2013-2014. Parmi les premières arrivées, Boutheina Ben Yaghlane, secrétaire d’État auprès du ministre tunisien des Finances, s’est félicite de cette reconnaissance internationale prestigieuse qui démontre, selon elle, « qu’avec le dialogue, on peut réussir. »