Togo : bientôt une « ville nouvelle » au nord de Lomé

Maquette des futures villas de WellCity © DEROU & PARTNERS GROUP

La société Confortis International a lancé le projet de "WellCity", dans la banlieue nord de Lomé. Une "ville nouvelle" qui se veut écologique selon ses promoteurs.

À Lomé, le holding Derou & Partners Group, à travers sa filiale Confortis International, a lancé la construction de WellCity.

Située à Adeticopé en périphérie du Grand Lomé, à 30 minutes au nord du centre-ville, cette cité offrira 500 logements dans sa première phase, puis 1 000 logements dans une seconde phase, avec un parc aquatique, un hôtel, un shopping center, une école, une clinique et 10 000 mètres carrés de bureaux, expliquent ses promoteurs. Vingt-deux « villas pilotes » sont aujourd’hui en phase de finition.

Confortis met l’accent sur le caractère « écologique » de son projet, avec la préservation de l’environnement et d’essences naturelles présentes aujourd’hui sur le site de la future cité, l’assainissement d’un barrage naturel pour la construction du parc aquatique ainsi que des efforts pour améliorer l’efficacité énergétique de l’ensemble du complexe.

La première phase du projet devrait être achevée d’ici 2020 selon l’entreprise immobilière. Pour le projet de WellCity à Lomé, Confortis indique disposer du soutien de Shelter Afrique, de IFC (groupe Banque mondiale) ainsi que de Bank of Africa Togo, Orabank et Ecobank.

Projets

Basé à Lomé, Confortis International est une filiale de Derou & Partners Group. Peu connu, ce holding fondé par l’architecte togolais Dontou Hiloukou Derou est immatriculé à Dubaï, avec un bureau dans la capitale togolaise.

Le groupe revendique mener plusieurs projets notamment la construction de Lomé 2, un nouveau pôle administratif et financier de 1 000 hectares promu par le gouvernement togolais, ainsi que « Porto Novo 2020 », un complexe d’affaires de 200 hectares dans la capitale béninoise.

Le promoteur se dit également en lice pour des projets sur le pôle urbain de Diamniadio à Dakar.