Bénin : Lionel Zinsou dévoile un programme accéléré pour l’électricité

Par Jeune Afrique

Lionel Zinsou est le Premier ministre du Bénin. © Bruno Levy pour JA

Le projet du Premier ministre béninois prévoit notamment la distribution de kit solaires et l'installation de plus d'une centaine de mini-centrales électriques.

Dans une interview parue dans l’édition octobre-novembre du magazine Énergies Africaines, Lionel Zinsou a dévoilé un programme visant à faciliter et à accélérer l’accès à l’électricité au Bénin.

“On va lancer une campagne importante. En six mois, on équipera toutes les familles avec des kits solaires, annonce le Premier ministre béninois. On sera le premier pays à le faire”. 

Ce programme, qui devrait inclure des subventions et des dons aux populations les moins favorisées, permettra de “répondre au premier besoin des consommateurs qui est d’avoir la lumière et une ou deux prises. […] Ce qui, en soi, est déjà vital parce qu’il y a environ 75 % des Béninois qui n’ont pas d’électricité”, a expliqué Lionel Zinsou, sans fournir de détails sur le coût de son programme.

Hors-réseau

La deuxième phase du plan consiste en l’installation de mini-centrales électriques. “Il y a des choses qui vont plus vite que de grands investissements sur le réseau. C’est ce qui est horsréseau, qui est décentralisé », estime le Premier ministre béninois. Ce projet prévoit le déploiement de 105 mini-centrales « en à peu près un an ».

« Pour équiper tout le monde au minimum, il faut l’équivalent d’une centrale de 30 MW, résume Lionel Zinsou. Et ces mini-centrales sont beaucoup moins chères que des pylônes qui iraient à la dernière maison dans la dernière forêt ».

L’identité des opérateurs censés mener l’installation de ces centrales et le montant des investissements nécessaires n’ont pas été indiqués par Lionel Zinsou.

Le programme décrit dans cette interview prévoit en outre l’instauration du paiement mobile des factures d’électricité. Selon les estimations du dirigeant béninois, environ 2,5 millions de journées de travail sont perdues chaque année dans le pays ouest-africain en heures passées devant les guichets de la Société béninoise d’énergie électrique (SBEE), le distributeur national d’électricité.

“On essayera de déclencher les premières expériences avant la fin de l’année. C’est tout un travail informatique lourd, mais les opérateurs téléphoniques sont prêts, la SBEE est presque prête”, a-t-il indiqué.

Parc indisponible

En 2013, la capacité totale du parc électrique installé au Bénin s’élevait à 180 mégawatts dont 160 mégawatts en grande partie indisponibles (vétusté, défaut de maintenance…).  Le pays dispose également de 32,5 MW en provenance de la centrale de Nangbéto (65MW) au Togo, et dont la production est répartie à part égale entre les deux États, selon les données officielles.

Le Bénin dépend à plus de 90 % des États ouest-africains (Nigeria, Ghana et Côte d’Ivoire) pour son approvisionnement en énergie électrique. Le pays connait toutefois un déficit récurrent en période de pointe supérieur à 50 MW et fait face à une demande en nette progression.

Rapides

Depuis son accession à la Primature, Lionel Zinsou a misé sur une approche qui se veut pragmatique, jouant en particulier sur la réalisation d’actions rapides produisant des résultats visibles et tangibles, des “Quick Wins” décryptait pour Jeune Afrique Jean-Michel Sévérino, ancien directeur général de l’AFD, en juillet.

La signature, en août dernier, des conventions d’exploitation et de construction du chemin de fer Cotonou-Niamey est une autre illustration de cette approche. Cette ligne ferroviaire, qui entre dans le cadre de la boucle ouest-africaine, devrait considérablement booster les capacités logistiques du pays.