Fermer

La SFI investit 100 millions de dollars dans Ecobank

Par Jeune Afrique

Ecobank est présent dans 32 pays en Afrique. © Jean-Claude Abalo/JA

Trois ans après un premier investissement au capital d'Ecobank, la Société financière internationale (Groupe Banque mondiale) injecte à nouveau 100 millions de dollars dans le groupe bancaire panafricain.

IFC Asset Management a annoncé l’investissement de 100 millions de dollars dans le capital d’Ecobank Transnational Inc (ETI). En échange, la filiale (à 100%) de la Société financière internationale (SFI, Groupe Banque mondiale) obtiendra environ 7,2% du capital du groupe bancaire panafricain. C’est le deuxième investissement de la SFI dans Ecobank : en 2009, elle avait déjà investi 100 millions de dollars sous forme d’obligations convertibles. Ces dernières avaient été converties en part de capital (environ 9,2%) un an plus tard.
À l’occasion de cette nouvelle opération, Gavin Wilson, directeur général d’IFC Asset Management, a commenté : « nous sommes heureux d’accroître notre participation dans ce que nous considérons comme l’une des banques les plus impressionnantes d’Afrique. ETI a construit une plate-forme unique à travers 32 pays dans ce qui est une région à croissance rapide, mais relativement sous-bancarisée. » IFC Asset Management gère trois fonds pesant plus de 4 milliards de dollars : IFC Capitalization Fund (IFC Cap Fund), IFC African, Latin American, and Caribbean Fund (IFC ALAC Fund) et l’IFC Africa Capitalization Fund. Les trois participent à l’opération dans Ecobank.

635 millions de dollars levés en huit mois

Avec cette levée, le groupe Ecobank poursuit sa politique de renforcement de ses fonds propres. En décembre 2011, la banque sud-africaine Nedbank avait accordé un prêt de 285 millions de dollars au groupe panafricain, avec la possibilité de convertir ce prêt en 20% du capital. En avril dernier, le sud-africain Public Investment Corporation (PIC) avait annoncé l’injection de 250 millions de dollars. Basé au Togo, Ecobank est en pleine transition managériale. Depuis le 16 juillet, Thierry Tanoh est le nouveau CEO, succèdant à Arnold Ekpe. Ce dernier accompagne la transition jusqu’à la fin de l’année.
Jusqu’à sa prise de fonction à la tête d’Ecobank, Thierry Tanoh était vice-président de la SFI, en charge, notamment, de l’Afrique. Une fonction qui soulève des questions en matière de gouvernance alors que la SFI est un ancien partenaire et l’un des tous premiers actionnaires d’Ecobank. Dans son communiqué, IFC Asset Management tente de désamorcer le sujet : « en accord avec les meilleures pratiques, M. Tanoh a suivi toutes les politiques de la Banque mondiale eu égard à son passage à une organisation cliente de la SFI. »

 

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro