Fermer

Tunisie : la Banque mondiale approuve un prêt de 500 millions de dollars

Par Jeune Afrique

Vue du siège de la Banque mondiale à Washington. © Reuters

Cette aide, indique l'institution internationale, vise à soutenir les mesures de restructuration des banques publiques et d’allégement des procédures administratives.

Dans un communiqué publié le 1er octobre, la Banque mondiale a annoncé un programme d’aide à la Tunisie de 500 millions de dollars « pour faire face aux répercussions économiques des récents attentats et soutenir les avancées des réformes actuelles ».

Il s’agit du troisième et dernier « Prêt à l’appui des politiques de développement pour la gouvernance, les opportunités et l’emploi » en faveur de la Tunisie explique l’institution internationale dans son communiqué. Les deux premiers prêts accordés dans le cadre de ce programme, d’un montant similaire à celui approuvé le 1er octobre, avaient été validés en novembre 2012 et en juin 2011. Il vise à accompagner les évolutions liées à la révolution de 2011.

Restructuration

Le prêt approuvé jeudi entend « soutenir les mesures de restructuration des banques d’État et d’allégement des procédures administratives — deux des principaux freins à la croissance ».

Après plusieurs reports, le Parlement tunisien a approuvé en août un plan de restructuration des banques publiques tunisiennes, dont le bilan est alourdi par les créances douteuses du secteur touristique. Le montant de la recapitalisation des deux principales banques publiques (la Société tunisienne de banque et la Banque de l’habitat) est estimé à près de 440 millions d’euros.

Soutien

Dans son communiqué, la Banque mondiale a réaffirmé son engagement en faveur de la Tunisie, alors que l’économie du pays accuse le coup, durement ébranlée par les attaques terroristes perpétrées contre des touristes.

« Nous avons accéléré notre programme d’aide à la Tunisie pour affronter les répercussions économiques des attentats au musée du Bardo et à Sousse et, parallèlement, mener à bien la tâche importante de sauvegarde des résultats de la transition politique », a déclaré Marie Françoise Marie-Nelly, directrice des opérations de la Banque mondiale pour le Maghreb, citée dans le communiqué.

Le Groupe de la Banque mondiale prépare sa nouvelle stratégie d’aide à la Tunisie pour les cinq prochaines années. Outre les prêts à l’appui des politiques de développement, le portefeuille tunisien de l’institution internationale comprend 22 opérations d’investissement et d’assistance technique, qui se déclinent en dix prêts (pour environ un milliard de dollars) et douze dons (51 millions de dollars).

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro