I&P réalise deux investissements en Côte d’Ivoire et au Ghana

Par Jeune Afrique

Jean-Michel Sévérino dirige I&P depuis 2011. © Vincent Fournier/JA

Investisseurs & Partenaires (I&P) a pris une participation minoritaire dans le laboratoire ivoirien Enval, ainsi que dans l'entreprise ghanéenne de distribution de panneaux solaires PEG.

C’est par l’intermédiaire de son fonds I&P Afrique Entrepreneurs (IPAE), que la société de gestion I&P, spécialisée dans l’impact investing et dirigée par l’ancien président de l’Afd Jean-Michel Sévérino a réalisé ces deux opérations.

Selon un communiqué diffusé le 25 septembre, I&P a acquis 35% du capital de l’entreprise ivoirienne Enval Laboratoire. Cette jeune PME, fondée en 2012, est spécialisée dans les analyses physicochimiques et microbiologiques. Cet investissement vise notamment à accompagner la croissance du laboratoire qui souhaite étendre ses activités au secteur minier et créer 40 emplois supplémentaires en plus des 41 salariés permanents que compte l’entreprise.

Participation minoritaire

La seconde opération a été effectuée au Ghana avec une prise de participation minoritaire dans PEG Africa, une PME distribuant des panneaux solaires. Cette dernière a réuni 3,2 millions de dollars ou ouvrant son tour de table à I&P et à d’autres investisseurs (le fonds Engie Rassembleur d’Energies, l’institution financière de développement allemande DEG, le fonds climat géré par Impact Assets et l’américain SunFunder).

Ce montant inclut « du capital et d’autres instruments de financement comme de la dette », a déclaré Sébastien Boyé, directeur adjoint de l’investissement d’I&P, joint par téléphone.

La PME ghanéenne – créée en 2013 et qui compte 87 employés – ambitionne de connecter à l’énergie solaire plus de 500 000 foyers installés dans des régions reculées d’ici à 5 ans.

Accélérer les investissements

Le fonds IPAE – dédié aux PME ayant des besoins de financement compris entre 300 000 et 1,5 millions d’euros – accompagne plus de vingt entreprises sur le continent. D’ici à 2017, il vise cinq à huit investissements supplémentaires en Afrique de l’Ouest, indique I&P dans son communiqué.

Crée en 2002, I&P totalise 65 millions d’euros d’actifs, à travers trois fonds d’investissement. La société emploie une vingtaine de collaborateurs, à Paris et dans ses six bureaux africains (Abidjan, Accra, Antananarivo, Dakar, Douala et Ougadougou).

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici