Le pape François rend hommage à Martin Luther King aux États-Unis

Par Jeune Afrique

Le pape François devant le Congrès, le 24 septembre 2015. © Pablo Martinez Monsivais/AP/SIPA

En visite aux États-unis, le pape François a rendu hommage jeudi à Martin Luther King, rappelant aux États-Unis l'importance du célèbre rêve de ce pionner des droits droits civiques des Noirs américains, après la mort de plusieurs Noirs, abattus par la police.

Crise des réfugiés et migrants, environnement, diplomatie : face aux élus américains du Congrès, le pape François a rappelé jeudi les États-Unis à ses engagements. Il a également fait référence à l’un des Américains les plus illustres : Martin Luther King, personnalité incontournable du mouvement en faveur des droits civiques pour les Noirs américains, et indissociable de son célèbre discours, « I have a dream ».

Un rêve qui « continue de nous inspirer tous », a déclaré François devant les élus américains. « Je suis heureux que l’Amérique continue d’être, pour beaucoup, un pays de rêves. Des rêves qui conduisent à l’action, à la participation, à l’engagement. Des rêves qui réveillent ce qu’il y a de plus profond et de plus vrai dans la vie d’un peuple », a déclaré le pape.

« L’égalité des droits civils et politiques pour les Afro-américains »

« Je pense aussi à la marche que Martin Luther King a conduite de Selma à Montgomery, il y a cinquante ans, pendant la campagne pour réaliser son rêve de l’égalité des droits civils et politiques pour les Afro-Américains », a déclaré le pape.

Cette référence survient après la mort de plusieurs jeunes Noirs, abattus par des policiers blancs, a relancé la question et provoqué de gigantesques manifestations et heurts ces derniers mois.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici