Côte d’Ivoire : Orange se lance dans le financement participatif 

Par - à Abidjan

Quelque 18 millions de cartes SIM sont recensées au Cameroun. © Renaud VAN DER MEEREN pour Les Editons du Jaguar

En visite en Côte d'Ivoire, Stéphane Richard, le PDG du groupe français, a annoncé le lancement d'Orange Collecte, une plateforme de crowdfunding qui fonctionne avec le porte-monnaie électronique Orange Money.

Cette nouvelle plateforme de crowdfunding peut réunir une communauté comprise entre 20 et 100 000 personnes. «Ce système permettra de faire le lien entre deux univers, celui d’Orange Money pour le mobile money et celui du financement via un système de donation » a confié Stéphane Richard, le PDG d’Orange lors de sa visite à Abidjan.

L’objectif affiché du groupe n’est pas de générer des revenus avec ce nouveau service, mais plutôt de mettre en place une démarche collaborative pour les 4 millions d’utilisateurs du mobile money dans le pays, jure le patron français. Ce service s’adresse aux particuliers ou aux associations désirant financer leurs projets personnels ou caritatifs.

Les clients ivoiriens d’Orange Money peuvent directement créer une collecte à partir de leur téléphone portable. Les montants sont ensuite reversés sur le compte Orange Money du client bénéficiaire de la collecte.

Orange Collecte a été développé avec HelloAsso, une plateforme de crowndfunding associatif française.

Dépenses d’investissement

Stéphane Richard est par ailleurs revenu sur les projets du groupe en Côte d’Ivoire. Le groupe tricolore maintiendra ses investissements, à raison de 65 milliards de francs de FCFA (98 millions d’euros) par an, soit 15 à 16% de son chiffre d’affaires réalisé dans le pays.

La prochaine étape sera de parvenir à regrouper ses deux entités Orange pour le mobile et Côte d’Ivoire Telecom pour le fixe. «  Nous attendons de boucler nos négociations avec le gouvernement sur notre projet de fusion et aussi sur l’obtention d’une nouvelle licence pour la 4G » a soutenu Stéphane Richard.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici