Togo : Elenilto et Wengfu désignés pour développer l’un des plus grands gisements de phosphates d’Afrique

Par Jeune Afrique

Le gisement, l'un des plus grands d'Afrique, se situe près de Lomé. © Jacques Torregano - JA

Elenilto et le chinois Wengfu entendent produire annuellement au Togo 5 millions de tonnes de phosphate, d'engrais et d'acide phosphorique. L'appel d'offres a été remporté pour 1,4 milliard de dollars.

C’est la fin d’une longue saga de plusieurs années. À l’issue d’un appel d’offres international, Elenilto, société que contrôle l’homme d’affaires israélien Jacob Engel, a annoncé s’être vu attribuer par le gouvernement du Togo le développement du projet minier de phosphate et d’engrais végétaux de Kpémé au Togo. Wengfu, géant chinois du phosphate et des engrais, sera son partenaire technique. Pour emporter la mise face à ses deux concurrents, l’australien Balamara Resources et l’indien Coromandel, Elenilto a proposé un projet de 1,4 milliard de dollars, dont le financement est en cours de constitution.

Usine d’acide

« Elenilto va établir une des plus grandes installations d’extraction et d’enrichissement de phosphate pour produire du phosphate concentré à faible coût en utilisant la connexion au gazoduc de la WAGP [le gazoduc ouest-africain allant du Nigeria au Ghana, NDLR], la courte distance de la mine au port qui est à moins de 30 km, et un niveau de production de 5 millions de tonnes par an permettant de bénéficier d’économies d’échelle et d’avoir des avantages en termes de coût sur le marché international du phosphate et des engrais », a expliqué la société dans son communiqué.

Elenilto construira également d’ici trois ans une usine d’acide phosphorique et d’engrais. L’objectif est à terme d’exporter chaque année 3 millions de tonnes de phosphate de roche concentré, et de produire 500 000 tonnes d’acide phosphorique et 1,3 million de tonnes de fertilisants, a précisé Elenilto.

2 milliards

Situé non loin de Lomé, Kpémé abrite l’un des plus grands gisements de phosphate au sud du Sahara, avec des ressources estimées à plus de 2 milliards de tonnes de phosphate. Sa mise en oeuvre devrait générer des ventes de plus de 28 milliards de dollars et des milliers d’emplois directs.

Les trois candidats avaient été retenus en 2012 dans le cadre de l’appel d’offres, avaient déposé des offres initiales, intermédiaires puis, à la mi-2014, définitives. Le nom du candidat retenu avait selon nos informations était choisi en début d’année mais a été tenu secret dans l’attente des élections présidentielles d’avril 2015 puis de la nomination d’un nouveau gouvernement.

Appartenant au groupe EngelInvest, Elenilto est spécialisée dans les mines et le pétrole. Sa taille reste limitée pour un projet de cette ampleur mais la présence à ses côtés de Wengfu a été un argument de poids.