Cameroun : Mohammed Iya, ancien patron de la Sodecoton, écope de 15 ans de prison

Par - à Yaoundé

Mohammed Iya a également été le patron de la Fédération camerounaise de football pendant une quinzaine d'années. © Jean-Pierre Kepseu

Le Tribunal criminel spécial (TCS) de Yaoundé reproche à Mohammed Iya d’avoir détourné 10,9 milliards de F CFA (16,6 millions d'euros). L’ex président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) compte introduire un pourvoi auprès de la Cour suprême du Cameroun.

L’ancien directeur général de la Société de développement du coton (Sodecoton) du Cameroun a été condamné à 15 ans d’emprisonnement, le 3 septembre, par le Tribunal criminel spécial (TCS) de Yaoundé. Cette juridiction spéciale, chargée de juger les détournements de deniers publics de plus de 50 millions de F Cfa, reproche à Mohammed Iya d’avoir détourné 10,9 milliards de F CFA (16,61 millions d’euros).

Deux de ses ex-collaborateurs sont également condamnés, tandis que deux autres, dont l’actuel directeur général adjoint, le Français Henri Clavier, ont été blanchis.

« Nous trouvons la peine raisonnable par rapport celles prononcées dans d’autres affaires », a commenté sans plus son avocat, Manassé Mbala, joint le 4 septembre par Jeune Afrique. Ce dernier prépare déjà le pourvoi qui sera acheminé à la Cour suprême.

Déchéance

Détenu depuis le 10 juin 2013, Mohammed Iya, qui fut également président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), s’est vu infliger une amende de 2 millions de F CFA le 27 mars de cette année-là. Il fut également frappé d’une déchéance lui interdisant d’exercer une charge publique pendant sept ans.

Après une mission d’inspection à la Sodecoton couvrant la période 2005-2010, le Contrôle supérieur d’État l’avait reconnu coupable de 20 fautes de gestion et le rendait débiteur de plus de 9 milliards de F CFA à l’égard de l’entreprise.

Production

Détenue par l’État du Cameroun (59 %), Geocoton (groupe Advens – 30%) et la Société mobilière d’investissement du Cameroun (Smic) de l’entrepreneur Baba Amadou Danpulo (11%), la Sodecoton encadre plus de 250 000 cotonculteurs dans la partie septentrionale du Cameroun.

Elle vise une production de 266 000 tonnes de coton cette année et 600 000 tonnes à l’horizon 2020.

En 2013, l’entreprise camerounaise a réalisé un chiffre d’affaires de 220 millions de dollars, pour un bénéfice de 7,2 millions de dollars, en net recul du fait de la baisse des cours de l’or blanc. Entre 2010 et 2011, les profits de Sodecoton avaient été multipliés par cinq.