Somalie : une base de l’Union africaine attaquée par des Shebab

Par Jeune Afrique avec AFP

Des combattants shebab, en février 2011, près de la capitale somalienne Mogadiscio. © FARAH ABDI WARSAMEH / AP / SIPA

Des Shebab affiliés à Al-Qaïda ont lancé tôt mardi une attaque-suicide sur une base de l'Union africaine (UA), à moins de 100 km de Mogadiscio.

« Il y a eu une forte explosion et des combats ont eu lieu à l’intérieur de la base de l’Amisom à Janale [à 80 kilomètres au sud-ouest de Mogadiscio]. Nous n’avons pas de précisions, mais nous avons entendu dire que les Shebab ont attaqué la base, » a déclaré Mohamed Shire, commandant militaire somalien dans la région.

Un témoin a également précisé que les Shebab avaient réussi à pénétrer dans la base. « Des combats intenses ont eu lieu après qu’un kamikaze eut précipité son véhicule dans le camp », a déclaré ce témoin, Ali Moalim Yusuf. « J’ai vu des combattants lourdement armés qui criaient Allah Akbar pénétrer en nombre dans la base », a-t-il ajouté.

« L’ennemi a fui »

De leur côté, les Shebab ont confirmé être à l’origine de l’attaque. « Les moudjahidine ont capturé la base après une attaque suicide d’un kamikaze et l’ennemi a fui, » a annoncé un bref communiqué des islamistes. Toutefois, aucun des deux camps n’a pas fait état des pertes. Selon le communiqué des Shebab, les membres de la force de l’UA (Amisom) ont fui. Des spécialistes estiment que la base était occupée par des soldats du Burundi.

En juin, les Shebab avaient tué des dizaines de soldats burundais au nord-ouest de Mogadiscio en attaquant un avant-poste de l’Amisom. Cette dernière, aidée par un embryon d’armée nationale somalienne a lancé à la mi-juillet une offensive de Gedo et de la région voisine de Bay pour chasser les Shebab des zones rurales qu’ils contrôlent encore dans le sud du pays.