Wafa Assurance s’implante en Côte d’Ivoire

Par Jeune Afrique

Wafa Assurance, dirigé par Ramses Arroub, fait ses premiers pas en Afrique subsaharienne. © Wafa assurances

Wafa Assurance, filiale du groupe bancaire marocain Attijariwafa Bank, a signé un accord le 18 septembre pour s'emparer de 75% de la compagnie d'assurances ivoirienne Solidarité africaine d'assurances.

Le groupe marocain Attijariwafa Bank continue de pousser ses pions en Afrique subsaharienne, mais dans les assurances cette fois. En effet, le 18 septembre, sa filiale dédiée aux assurances, Wafa Assurance, a conclu un accord pour une prise de participation à hauteur de 75% dans le capital social de la compagnie Solidarité africaine d’assurances (Safa). L’opération reste soumise aux accords des autorités de tutelles respectives.

Avec cette acquisition, Wafa Assurance fait ses premiers pas au sud du Sahara. La Côte d’Ivoire représente un marché stratégique en Afrique de l’Ouest, dont le poids représente 25% de la Conférence interafricaine des marchés d’assurances (la zone Cima, qui regroupe 14 pays) avec un chiffre d’affaires total de 111 milliards de F CFA (170 millions d’euros) dans le secteur non-vie et de 82 milliards dans le secteur vie.

Synergies avec la SIB

Safa ne contrôle qu’une part très minoritaire de ce marché avec 1,8 milliard de F CFA de chiffre d’affaires (2,7 millions d’euros), réalisé dans le secteur non-vie. Mais, selon le communiqué publiée par la banque marocaine, cet accord ambitionne de faire de Safa un « acteur de référence du marché ivoirien des assurances, tant sur le compartiment d’assurance non-vie, activité actuelle de Safa, que sur le compartiment vie ». La banque marocaine veut notamment faire jouer les synergies avec la Société ivoirienne de banque (SIB), sa filiale bancaire en Côte d’Ivoire, rachetée auprès du français Crédit agricole en 2009.

D’après le classement réalisé par Jeune Afrique, Wafa Assurance se classait en 2010 au onzième rang des entreprises d’assurance en Afrique. En 2011, son total de primes a atteint 613 millions de dollars.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici