Maroc : BCP de retour à la Bourse de Casablanca

Par Jeune Afrique

Vue du siège administratif du Groupe Banque populaire à Casablanca, au Maroc. © Guillaume Mollé pour J.A.

Suspendue le 29 juillet, la cotation des titres de Banque centrale populaire a repris ce lundi.

Suspendue à la demande du Conseil déontologique des valeurs mobilières (CDVM) le mercredi 29 juillet dernier, la cotation des titres de Banque centrale populaire (BCP) a repris ce lundi 03 août à la Bourse de Casablanca.

Informations importantes

Dans son communiqué annonçant la suspension du titre, le régulateur boursier marocain avait expliqué cette décision par « l’attente de publications d’informations importantes » sur l’entreprise. Dans le communiqué publié ce lundi annonçant la reprise de la cotation, le CDVM ne divulgue pas les « informations importantes » évoquées cinq jours plus tôt.

La Banque centrale populaire est l’organe central du mutualiste marocain Groupe Banque populaire, qui compte 10 Banques populaires régionales (BPR). Selon le quotidien marocain L’Économiste, la suspension du titre de BCP tient au fait que la banque marocaine « va porter sa participation dans chacune des 10 Banques populaires régionales (BPR) à 52 % ». L’opération, selon la même source, « entre dans le cadre de la réforme du Crédit Populaire du Maroc » – adoptée en avril dernier et publié dans le au journal officiel n°6379 de fin juillet – et se traduira par des augmentations de capital d’un montant global de 11,4 milliards de dirhams [1,03 milliard d’euros] ».

Présent dans 11 pays africains, le marocain Groupe Banque populaire a réalisé en 2014 un produit net bancaire de 14,7 milliards de dirhams (1,37 milliards d’euros), pour un résultat net part du groupe de 2,19 milliards de dirhams.

Couverture

Exclusivité : - 30% sur votre édition digitale


Couverture

+ LE HORS-SERIE FINANCE OFFERT dans votre abonnement digital. Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez !

Je m'abonne à Jeune Afrique