Carte : après le Tchad et le Cameroun, le Niger interdit le voile intégral dans le Sud-Est

Le Niger, le Tchad et le Cameroun ont successivement pris des mesures contre le port du voile intégral. © Google Map

Les autorités nigériennes ont annoncé mercredi l’interdiction du port du voile intégral dans la région de Diffa, dans le Sud-Est, à la frontière avec le Nigeria. Auparavant, le Tchad et le Cameroun avaient également pris des mesures similaires.

Le port du voile intégral est désormais interdit à Diffa et dans sa région, après une décision des autorités nigériennes ce mercredi 29 juillet. La capitale de la province avait déjà fait l’objet d’attentats, notamment le 8 février 2015, et d’autres tentatives ont été déjouées depuis.

La région avait alors été déclarée en état d’urgence, alors que les autorités soupçonnent la présence de cellules dormantes de Boko Haram dans la ville. Le ministre de l’Intérieur nigérien, Hassoumi Massaoudou, affirmait au début du mois de juillet que des explosifs avait également été découverts à Diffa, lors de fouilles opérées par les forces de sécurité.

Le voile intégral également interdit au Cameroun et au Tchad

Le Niger n’est pas le premier à adopter une telle mesure. Idriss Déby Itno, le président tchadien avait ainsi demandé à son gouvernement, mercredi 17 juin, à la suite des attentats du 15 juin ayant fait 33 morts à N’Djamena, d’interdire le port du voile intégral sur toute l’étendue du territoire.

Le Cameroun lui avait emboîté le pas et l’avait prohibé, le 15 juillet dernier, dans l’Extrême-Nord, sur décision du gouverneur de la région, Midjiyawa Bakari, après le double attentat commis par des femmes voilées dans la ville de Fotokol. Les autorités avaient ensuite décidé d’étendre l’interdiction aux régions de l’Est et du Littoral.