Power Africa : les États-Unis et l’Union européenne renforcent leur collaboration

Par Jeune Afrique

Neven Mimica (g) et Jacob Lew ont signé ce protocole en marge de la 3e Conférence sur le financement du développement, organisée à Addis Abeba du 13 au 16 juillet 2015. © Ethiopia.usembassy.gov/

Le secrétaire au Trésor américain et le commissaire européen au Développement ont signé un protocole d'entente fixant les contours d'une coopération avancée entre les États-Unis et l'Union européenne dans le cadre de Power Africa, le programme lancé par le président Obama afin de fournir l’accès à l’électricité à 60 millions de foyers en Afrique.

Jacob Lew, le secrétaire au Trésor américain, et Neven Mimica, le commissaire européen au Développement, ont ratifié le 14 juillet à Addis-Abeba un protocole d’entente visant à renforcer la coordination entre l’Union européenne et l’initiative Africa Power des États-Unis afin de réduire le déficit énergétique en Afrique subsaharienne.

Accès

Power Africa, initié par le président américain Barack Obama en juin 2013, veut faciliter l’accès à l’électricité de 600 millions de personnes en Afrique subsaharienne. « À ce jour, Power Africa a mobilisé plus de 30 milliards de dollars de ressources publiques et privées pour des investissements importants pour l’électrification du continent », a indiqué Jacob Lew.

« L’accord d’aujourd’hui est un signe clair que l’UE et les États-Unis sont prêts à mettre en commun leurs efforts et leurs ressources pour aider leurs partenaires en Afrique à lutter contre la pauvreté énergétique », a précisé pour sa part Neven Mimica.

Selon le communiqué commun publié à l’issue de la cérémonie, l’Union européenne compte dédier d’ici à 2020 une enveloppe de 2,5 milliards d’euros pour soutenir le développement des énergies renouvelables en Afrique subsaharienne. Ces ressources, ajoutées à celles des pays membres de l’UE, permettraient selon le commissaire européen de mobiliser jusqu’à 20 milliards d’euros en financements et en investissements en Afrique.

Axes

La collaboration entre les États-Unis et l’Union européenne dans le domaine de l’accès à l’énergie en Afrique subsaharienne devrait porter sur cinq axes parmi lesquels le développement des mini-réseaux électriques, une meilleure coordination en matière d’assistance technique et l’amélioration de l’efficacité énergétique.

(Avec The Africa Report)

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici