Starbucks va faire son entrée en Afrique subsaharienne

Par Jeune Afrique

Starbucks compte plus de 22 000 établissements à travers le monde. © Reuters

La chaîne de cafés américaine s'est alliée au groupe sud-africain pour ouvrir ses premières boutiques dédiées en Afrique du Sud dès l'an prochain. L'accord annoncé mardi prévoit un déploiement dans d'autres pays d'Afrique subsaharienne.

Le sud-africain Taste Holding a annoncé le 14 juillet avoir obtenu une licence exclusive pour l’ouverture de boutiques Starbucks en Afrique du Sud. Les premiers établissements devraient ouvrir leur porte dans la nation Arc-en-ciel, à Johannesburg notamment, dès le premier semestre 2016. La licence accordée au groupe sud-africain porte sur 25 ans et couvre d’autres pays africains, a indiqué sans plus de précisions Kris Engskov, responsable des activités de Starbucks dans la zone EMEA, cité par Reuters.

Déjà présent au Maroc (4 boutiques à Casablanca) et en Égypte (20 boutiques au Caire), Starbucks opère dans environ 66 pays avec plus de 22 000 magasins.

Terrain

Comme le rappelle le site spécialisé Quartz, l’accord conclu entre Starbucks et Taste Holdings n’est pas la première opération du groupe américain en Afrique du Sud.

En 2010, pour capitaliser sur l’engouement autour la Coupe du monde de football organisée dans ce pays, Starbucks avait conclu un partenariat avec Tsongo Sun pour la distribution de ses produits dans sept hôtels de la marque sud-africains. Cet accord, qui a pris fin dès 2011, a permis à la chaîne américaine d’obtenir une première connaissance du terrain, limitée mais importante, sur les réalités du marché sud-africain.

Spécialiste

Aussi, pour sa première véritable implantation – avec des établissements exclusivement dédiés à cette marque -, Starbucks s’est allié à un spécialiste reconnu de la restauration et de la distribution.

Taste Holdings a obtenu l’an dernier une franchise de 30 ans pour le développement de la chaîne américaine Domino’s Pizza en Afrique du Sud et dans sept autres pays africains. Taste Holding détient et gère également les chaînes sud-africaines Scooters Pizza et St Elmo’s (pizzas), Zebro’s Chicken (poulet frit), The Fish and Chip Co (fast-food), Maxi’s Restaurants. Dans le luxe, le groupe contrôle la chaîne d’horlogerie de luxe Arthur Kaplan ainsi que le réseau de bijouteries NWJ, et distribue les montres de luxe Breitling, Omega, Tag Heuer et Rolex.

Origines

Créé en 2006, Taste Holdings trouve ses origines dans la chaîne de restauration Scooters Pizza, fondée en 2000 par l’homme d’affaires sud-africain Carlo Ferdinando Gonzaga, aujourd’hui directeur général du groupe.  Coté à la Bourse de Johannesburg où sa capitalisation atteint 1,475 milliard de rands (109 millions d’euros), Taste Holdings compte près de 700 actionnaires, dont les principaux sont sud-africains : le fonds d’investissement contrôlé par des entrepreneurs noirs Brimstone Investment Corporation (15,33 %), la chaîne de restauration Nando’s (11,42 % – à travers sa filiale Chickenland Proprietary), le gestionnaire de fonds PSG Asset Management (10,05 %) et l’homme d’affaires Hylton Roy Rabinowitz, fondateur du joallier NWJ Jewellers (11,25 %). Le fournisseur de services financiers Pershing LLC, filiale de la banque d’affaires américaine The Bank of New York Mellon, détient également 8,71 % de son capital.

Durant l’année fiscale qui s’est achevée en février 2015, Taste Holding a réalisé un chiffre d’affaires de 723,7 millions de rands (53 millions d’euros), pour un excédent brut d’exploitation (Ebitda) de 73 millions de rands et un bénéfice de 36,18 millions de rands.