Nouveau siège et grandes ambitions pour Ecobank Côte d’Ivoire

Par - à Abidjan

Vue d'une agence d'Ecobank à Abidjan. © Olivier pour Jeune Afrique

La filiale ivoirienne d'Ecobank Transnational Incorporated, qui a investi 18 millions d'euros pour son nouveau siège, a annoncé un plan de développement devant lui permettre de réduire l'écart avec le numéro un du secteur bancaire ivoirien.

Ecobank Côte d’Ivoire a inauguré ce vendredi 10 juillet son nouveau siège, en présence du Premier ministre Daniel Kablan Duncan, de Kaba Nialé, ministre chargée de l’Économie, et d’Abdourahmane Cissé, ministre du Budget. Le bâtiment, au coût estimé à 12 milliards de F CFA (18,3 millions d’euros), est installé au Plateau, le centre des affaires d’Abidjan.

À cette occasion, la filiale ivoirienne du groupe Ecobank Transnational Incorporated (ETI) a annoncé viser un total de bilan de 1 000 milliards F CFA (1,52 milliard d’euros) en 2015, soit 18,3 % de plus que les 845 milliards enregistrés l’an dernier, pour se rapprocher du leader incontesté du secteur bancaire ivoirien Société générale de banques en Côte d’Ivoire (SGBCI) qui a franchi le cap de 1 000 milliards de F CFA en 2014.

Plan

Ecobank Côte d’Ivoire, qui a réalisé en 2014 un bénéfice de 14 milliards de F CFA, mise notamment sur le dynamisme de l’économique ivoirienne et les gains en efficacité escomptés de son plan de développement. Ce dernier prévoit la rationalisation de ses opérations. « Nous avons 55 agences actuellement que nous allons consolider », a expliqué Pierre Magne, le président d’Ecobank Côte d’Ivoire.

La Banque ivoirienne qui compte 200 000 clients est la troisième en termes de revenus des 36 filiales que compte ETI, basé au Togo.

Parmi ses plus récentes opérations, Ecobank Côte d’Ivoire a participé fin avril à hauteur de 50 % à la levée de fonds de 100 milliards F CFA de l’État ivoirien pour financer la pose d’environ 7 000 kilomètres de fibre optique.

Condamnation

En mai dernier, Ecobank Côte d’Ivoire a été condamnée en lieu et place de sa maison-mère à payer 8,8 milliards de F CFA à Thierry Tanoh dans le cadre du litige qui l’oppose à ETI.