L’empreinte controversée des miniers australiens en Afrique

Carte des implantations de groupes miniers australiens en Afrique. © ICIJ

Si l'influence des opérateurs miniers australiens en Afrique n'a jamais été aussi forte, une étude inédite dénonce l'attitude et les décisions controversées de certains d'entre eux sur le continent.

Le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ), avec lequel Jeune Afrique a collaboré, publie ce vendredi 10 juillet le résultat de son enquête sur l’impact des compagnies minières australiennes sur le continent.

Selon des informations rassemblées par ses correspondants d’un bout à l’autre de l’Afrique, certains de ces groupes extractifs profitent du fait d’être loin de leurs bases de Sydney ou de Perth pour s’affranchir des règles de sécurité, environnementales ou sociales très strictes qui prévalent chez eux.

Cartographie

Alors que l’emprise des « kangourous » sur le sous-sol du continent est devenue majeure – avec plus de 150 sociétés cotées à la bourse australienne (ASX) détentrices de permis miniers africains –elle est souvent contestée pour des raisons sociales, environnementales et politiques.

Grâce à son enquête, disponible en ligne, l’ICIJ a établi la cartographie de la présence australienne en Afrique, et décompté plus de 380 décès imputables à leur activité.

L’organisation met en exergue l’appui matériel apporté à une faction de l’armée de la RD Congo par la compagnie Anvil (rachetée par MMG en 2011), les accidents mortels sur les sites de Paladin Energy au Malawi et d’Aquarius Platinum en Afrique du Sud. Le rapport de l’ICIJ revient sur la répression de manifestations des communautés locales entourant la mine malienne de Syama, gérée par Resolute Mining.

Dans son édition n°2844 disponible à partir du 12 juillet, Jeune Afrique, revient plus longuement sur ce sujet dans son numéro 2844 dans les kiosques à partir du 12 juillet, analysant en profondeur les actions controversées des opérateurs miniers australiens sur le continent, leur impact.

Retrouvez en ligne une version complète de la cartographie des opérations des groupes miniers en Afrique réalisée par l’ICIJ.