La Zambienne Namwali Serpell remporte le prix Caine 2015 de la littérature africaine

Par Jeune Afrique

La luaréate 2015 du Prix Caine, la Zambienne Namwali Serpell, lundi 6 juillet. © AFP

L’auteure zambienne a reçu la somme de 15 600 dollars pour sa nouvelle "The Sack". Elle devient la première Zambienne a remporté le Prix Caine, considéré comme le premier prix de littérature africaine anglophone.

Les jurés ont jugé son récit « innovant, stylistiquement superbe, envoûtant et énigmatique». Publié en 2014, sur la plateforme en ligne Africa 39, The Sack revient sur l’histoire de deux hommes qui font le choix le vivre ensemble en aimant la même femme, sans jamais savoir lequel d’entre eux celle-ci préfère.

Née en Zambie, Namwali Serpell s’était installée avec sa mère aux Etats-Unis en 1989. Elle y enseigne aujourd’hui l’anglais dans la prestigieuse université de Berkeley en Californie. La jeune femme avait déjà été nominée en 2010 pour sa nouvelle Muzungu qui avait été sélectionnée parmi les meilleures nouvelles américaines de 2009.

« Nous ne voulons pas de compétition »

Deux Sud-Africains et deux Nigérians ont également été retenus, Masande Ntshanga avec Space, FT Kola avec A Party for the Colonel, Elnathan John pour Flying et Segun Afolabi pour The Folded Leaf.

La lauréate a annoncé vouloir partager les 15 600 dollars qui lui ont été offert avec  les autres nominés. « Nous ne voulons pas de compétition, nous voulons tous être honorés », a-t-elle déclaré.

Le Prix Caine, créé en 2000,  s’est imposé au fil de ses 16 éditions comme une référence de la littérature africaine anglophone. Parmi ses lauréats figurent les grands noms de la littérature africaine contemporaine. L’année dernière, le prix avait été décerné à la Kenyane Okwiri Oduor.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici