Liberia : sept semaines après son éradication, Ebola réapparaît près de Monrovia

Par Jeune Afrique avec AFP

Outre les pays de l'Afrique de l'Ouest, la RDC avait été également touchée par Ebola en 2014. © Zoom Dosso/AFP

Les autorités libériennes ont annoncé mardi qu'Ebola avait fait sa réapparition dans le pays. Sept semaines plus tôt, celui-ci avait pourtant été déclaré exempt de la transmission du virus...

« Un nouveau cas d’Ebola a été enregistré dans le comté de Margibi, le malade est décédé et a été confirmé positif avant sa mort. Il a depuis été enterré », a affirmé, le 30 juin, Tolbert Nyensuah, le ministre libérien adjoint de la Santé. Une réapparition du virus qui survient sept semaines après l’annonce de son éradication dans le pays.

Le comté de Margibi est situé à l’est de Monrovia, assez loin des frontières de Guinée et de Sierra Leone.

« Les autorités ont identifié et placé en quarantaine toutes les personnes qui ont été en contact avec le patient décédé », a assuré le ministre à une radio locale, sans donner de chiffre, ni de détails sur la victime.

Des « mesures préventives » recommandées

« Nous enquêtons pour déterminer l’origine de ce nouveau cas. Nous demandons aux Libériens et à toutes les personnes vivant au Liberia de continuer de prendre des mesures préventives », a poursuivi Tolbert Nyensuah.

« L’Organisation mondiale de la Santé (OMS), basée à Genève en Suisse, a été informée de la réapparition du virus », a indiqué son porte-parole à la presse.