Fermer

Total vend 2,5 milliards de dollars d’actifs à Sinopec

Par Jeune Afrique

Sinopec porte ainsi ses réserves à 100 millions de barils. © AFP

Le groupe français Total a annoncé le 19 novembre la cession de sa participation de 20% dans le bloc nigérian OML 138 à une filiale de China Petrochemical Corporation (Sinopec) pour environ 2,5 milliards de dollars.

Révélées par Bloomberg il y a deux semaines, les discussions entre Total et Sinopec ont abouti lundi 19 novembre à l’annonce de la vente par le groupe français de sa participation (20% du capital) dans le bloc OML 138 situé au large du Delta du Niger. La cession, d’environ 2,5 milliards de dollars, est encore soumise à l’approbation des autorités du Nigéria.

« Cette transaction s’inscrit dans le cadre de notre stratégie de gestion de notre portefeuille. Usan (champ exploité sur le bloc OML 138 depuis février 2012, NDLR) représente moins de 10% de la production du groupe au Nigeria. Cette cession d’un actif dans lequel nous possédons une faible participation nous permettra d’allouer nos ressources à des opportunités de croissance plus significatives », a déclaré Yves-Louis Darricarrère, président de la branche Exploration et Production de Total. Une politique de cession qui devrait se poursuivre puisque Total avait annoncé en septembre dernier vouloir vendre entre 15 et 20 milliards d’actifs d’ici à 2014.

100 millions de barils

De son côté, Sinopec voit dans cette acquisition l’opportunité de porter ses réserves à 100 millions de barils et d’améliorer son savoir-faire dans l’exploration et la production de gisements en eau profonde. Sur Usan, Sinopec sera associé aux compagnies américaines Chevron et Exxomobil (30% du capital chacune), ainsi qu’au canadien Nexen (20%). La compagnie chinoise détient déjà des actifs au Nigeria, au Cameroun et au Gabon depuis son rachat en 2009 pour 7,5 milliards de dollars de la société suisse Addax Petroleum.

A lire aussi :
Awango, le nouveau business solaire de Total
Sonelgaz cherche l’étincelle

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro