Les sons de la semaine #40 : BanaC4, Tiken Jah Fakoly, Cheikh Lo, Lauryn Hill, Badi…

Le groupe d'origine congolaise BanaC4 ©

Bienvenue dans notre playlist hebdomadaire !

BanaC4, « Pona Yo »

On commence par le son le plus dansant de la semaine, avec un mélange de zouk, de dancehall, de coupé decalé et de ndombolo. Certains y retrouveront également l’influence de Koffi Olomidé. Créé en 2007, basé à Paris, BanaC4, originaire de RDC, est composé d’Hiro Le Coq, Dibrazz Kazanova, Sheng Attori, Bombastik et Dck Kwanga.

Les jeunes compères allient chorégraphies, chant et musique dans un cocktail efficace et dansant qui ne manquera pas de faire trembler les discothèques d’Afrique centrale et de l’Ouest et de conquérir la diaspora en Europe. Avec des collaborations avec les Congolais Fabregas et Youssoupha (rien que ça), BanaC4 a sorti le 22 juin un album « Pona Yo » (« Pour toi » en lingala, en écoute ici), dont voici un des titres « Kirikou ».

Tiken Jah Fakoly, « Is It Because I’m Black ? » feat. Ken Boothe

C’est la collaboration de la semaine. Celle de l’Ivoirien Tiken Jah Fakoly et de Ken Boothe, alias Mr Rock Steady, chanteur de reggae jamaïcain. Les deux artistes reprennent, dans un clip révélé mardi 22 juin, le sublime « Is it Because I’m Black ? », une des premières chansons sur l’identité afro-américaine, écrite en 1968 par Syl Johnson, bluesman du Mississippi.

Ken Boothe avait d’ailleurs déjà repris ce titre, en version reggae, en 1974. Enregistré à Kingston, en Jamaïque, ce clip est le premier extrait de « Racines », prochain album de Tiken Jah Fakoly dont la sortie est prévue le 25 septembre. Ce disque sera exclusivement composé de classiques de Bob Marley, Buju Banton, Burning Spear ou encore Peter Tosh, réarrangés à l’africaine. Allez, plus que trois mois à attendre !

Cheikh Lo, « Balbalou »

Un petit tour par la communauté Baye Fall. L’artiste Cheikh Lo, originaire du Burkina mais habitant désormais la banlieue de Dakar, au Sénégal, a sorti le 1er juin son cinquième album, « Balbalou ». C’était il y a trois semaines, mais la qualité de l’opus vaut bien de continuer à en parler.

Les dix titres sont d’une poésie particulièrement touchante, que les collaborations avec l’artiste malienne Oumou Sangaré, le trompettiste Ibrahim Maalouf ou encore la chanteuse brésilienne Flavia Coelho subliment encore un peu plus. Un bel album humaniste en français, wolof et bambara (en écoute ici).

Lauryn Hill, « Feeling good », de Nina Simone

La reprise de la semaine, notamment pour les nostalgiques, et il y en a beaucoup, des Fugees. Elle nous vient de Lauryn Hill, qui reprend « Feeling good », de l’immense artiste de jazz Nina Simone, décédée en 2003, dans le cadre d’un documentaire consacré à la chanteuse bientôt diffusé sur Netflix.

Initialement programmée pour deux reprises seulement, Lauryn Hill a finalement choisi, en plus de « Feeling good », d’en reprendre cinq, notamment « African Mailman », « Black Is The Color Of My True Love’s Hair » ou « Wild is the wind ». Frissons garantis.

Badi, « Na lingi yo »

Enfin, pour terminer la semaine, on signalera la sortie, le 30 juin, de l’EP de six titres de Ndeka Badibanga, alias Badi. Natif de Bruxelles, le « Belgicain » comme ses proches le surnomment, fait partie de la nouvelle génération de rappeurs d’origine congolaise.

Neveu de Papa Rondo, saxophoniste dans le TP OK Jazz, il a notamment collaboré avec Fredy Massamba, natif de Pointe-Noire, au Congo-Brazzaville. Il reprend notamment des textes de Patrice Emery Lumumba ou des passages de titres de Papa Wemba.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici