Le Soudan lève l’interdiction de publier de quatre journaux

Par Jeune Afrique

Le siège du journal soudanais Al-Intibaha à Khartoum. © AFP

Les autorités soudanaises ont levé les interdictions de publier prononcées il y a près de trois semaines contre quatre journaux, a indiqué vendredi le directeur du syndicat des journalistes.

Les autorisations de publier des quotidiens Al-Khartoum, Al-Jarida, Al-Intibaha et Akhir Lahza avaient été suspendues le 25 mai par le Service national de renseignements et de sécurité (NISS).

Les agents du NISS avaient saisi toutes les copies des journaux du 25 mai, ainsi que celles de 6 autres journaux, apparemment en lien avec un article sur des présomptions d’abus sur des enfants à bord de bus scolaires.

« Après une réunion organisée hier entre le syndicat, le conseil de la presse et les rédacteurs, les quotidiens se sont vu autorisés à reprendre l’impression à compter de dimanche », a déclaré à l’AFP Alsadig Alrizagi.

Aucune condition n’a été posée, a ajouté le leader du syndicat, qui est aussi le rédacteur en chef d’Al-Intibaha.

Les journalistes au Soudan se plaignent de harcèlement, et le pays est souvent parmi les derniers dans les classements relatifs à la liberté de la presse.

Le NISS saisit régulièrement toutes les copies des quotidiens lorsqu’il estime qu’un article est inapproprié. Il est cependant rare que tant de journaux soient touchés en même temps.