Ebola : la recrudescence des cas inquiète l’OMS

Par Jeune Afrique

Michael Duff/AP/SIPA © Une infirmière, à Freetown (Sierra Leone), le 15 octobre 2014.

Depuis la mi-mai, le nombre de personnes contaminées par le virus repart à la hausse au Sierra Leone et en Guinée. L'OMS s'en inquiète.

Après un net coup d’arrêt, le nombre de cas confirmés d’Ebola repart à la hausse. Depuis le 17 mai, « l’intensité et l’aire géographique de la transmission d’Ebola a augmenté », s’inquiète l’OMS.

Dans son dernier compte-rendu, l’organisme a déclaré avoir recensé 31 nouveaux cas pour la première semaine de juin en Guinée et au Sierra Leone, donnant un net coup d’arrêt aux dernières baisses constatées. En témoigne le nombre de cas confirmés par semaine depuis le 17 mai :

Contrairement au Liberia voisin, déclaré exempt de la maladie le 9 mai dernier, la Sierra Leone et la Guinée sont encore confrontés à l’épidémie. « C’est comme si nous étions revenus à la case départ », déplore un porte-parole de l’organisme, interrogé par The Guardian. « Le monde est passé à autre chose, mais ici, le problème reste très réel », poursuit-il.

Depuis le début de l’épidémie, plus de 2 437 personnes sont mortes d’Ebola en Guinée, sur 3 670 malades confirmés. Au Sierra-Leone voisin, l’épidémie a tué 3 915 personnes.