Fermer

Cameroun : Viettel gagne la 3ème licence

Par Jeune Afrique

Leader au Vietnam, Viettel compte 60 millions d'abonnés à travers le monde. © AFP

L'opérateur vietnamien Viettel, peu présent en Afrique, a été déclaré adjudicataire de la troisième licence de téléphonie mobile au Cameroun. Il s'est engagé à investir 200 milliards de F CFA pour couvrir rapidement 81% du territoire.

C’est officiel depuis le 10 décembre dans la soirée : Viettel a été déclaré adjudicataire dans le cadre de l’attribution d’une troisième licence mobile au Cameroun. Selon un communiqué du ministère des Postes et Télécommunications, l’opérateur vietnamien s’est engagé à investir 200 milliards de F CFA (environ 305 millions d’euros) pour couvrir dès le lancement de ses activités 81% du territoire. Viettel entrera sur le marché en ayant la possibilité d’utiliser la technologie 3G, un avantage certain face aux deux acteurs historiques que sont le français Orange et le sud-africain MTN.

Devant Airtel et Maroc Télécom

Dans le cadre de cet appel d’offres international restreint lancé par le gouvernement camerounais, sans conseil externe, Viettel coiffe au poteau trois autres prétendants : Maroc Télécom, l’indien Bharti Airtel et Korea Telecom.

Leader au Vietnam, Viettel compte 60 millions d’abonnés à travers le monde, pour un chiffre d’affaires d’environ 4,6 milliards d’euros. L’opérateur est actif au Laos, au Cambodge, en Haiti, au Pérou et au Mozambique, où il a obtenu une licence début 2011. La licence camerounaise est donc sa deuxième en Afrique, un continent où il ne cache pas ses ambitions. En 2011-2012, il a notamment été candidat (malheureux) au Mali, dans le cadre de l’attribution de la troisième licence mobile.
Viettel est détenu par le gouvernement vietnamien et dirigé par le ministère de la Défense.

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro