Fermer

Renault : l’Algérie aura son usine

Par Jeune Afrique

Dès son ouverture, en 2014, l'usine devrait disposer d'une capacité de production annuelle de 25 000 véhicules. © AFP

D'après le Figaro, le constructeur automobile français Renault profitera de la visite de François Hollande en Algérie pour signer l'accord définitif sur la création d'une usine près d'Oran.

C’est une victoire pour l’Algérie. D’après le site du quotidien français le Figaro, après trois ans de négociations et plusieurs annonces aussitôt démenties, Renault devrait signer un accord définitif pour la construction d’une usine à Oran, à 400 kilomètres d’Alger. Le premier site proposé par l’Algérie était celui de Bellara, dans la wilaya de Jijel, tandis que Renault favorisait la banlieue d’Alger.

Lire aussi :

Renault Algérie : une société mixte en septembre
Algérie – France : avec Renault, ça roule
L’Algérie au capital de PSA Peugeot Citroën ?

75 000 véhicules

Conformément à la règle algérienne des 49/51, l’usine sera détenue à 51% par l’État, tandis que le constructeur français détiendra les 49% restants. Dès son ouverture, en 2014, elle devrait disposer d’une capacité de production annuelle de 25 000 véhicules, qui pourrait monter à 75 000 exemplaires dans un délai non précisé. On n’en sait pas plus sur les détails de cet accord.

Le 25 mai dernier, un accord-cadre pour la réalisation d’une usine avait été signé  après 15 mois de négociations continues. Il tablait sur une production de 75 000 voitures par an, portée progressivement à 150 000 unités, dont une partie destinée à l’exportation.

Numéro 1 en Algérie

Numéro 1 des ventes en Algérie, Renault a écoulé 111 000 voitures dans ce pays sur les onze premiers mois de l’année, soit un bond de plus de moitié par rapport à la même période en 2011. En pleine croissance, le marché algérien devrait atteindre environ 450 000 voitures en 2012.

Le site fabriquera des Renault Symbol, une voiture dérivée de la Logan de deuxième génération.

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro