Fermer

Algérie : Amine Mazouzi prend ses fonctions à la tête de Sonatrach

Par AFP

Il succède à Saïd Sahnoun, désigné en juillet 2014 à titre intérimaire après le limogeage de son prédécesseur, Abdelhamid Zerguine.

Le nouveau PDG du groupe pétrolier algérien Sonatrach, Amine Mazouzi, a pris ses fonctions lundi, a-t-on appris auprès de cette société publique. Il succède à Saïd Sahnoun, désigné en juillet 2014 à titre intérimaire après le limogeage de son prédécesseur, Abdelhamid Zerguine.

C’est le 9e PDG en 15 ans de cette entreprise, classée en 2013 première société en Afrique, avec un chiffre d’affaires à l’export de plus de 63 milliards de dollars, selon son site internet.

Amine Mazouzi, 50 ans, occupait depuis 2008 le poste de directeur de stratégie et planification au sein de Sonatrach. Diplômé de l’École polytechnique d’Alger, Amine Mazouzi est détenteur d’un doctorat d’État en ingénierie pétrolière. Il est l’auteur de plusieurs publications. Le nouveau PDG de Sonatrach est le fils de Mohamed-Saïd Mazouzi, ancien ministre du Travail du président Houari Boumédiène.

Les hydrocarbures rapportent à l’Algérie plus de 95% de ses recettes extérieures, et contribuent pour 60% au budget de l’État. Sonatrach a été secoué ces dernières années par une série de scandales financiers instruits par des tribunaux algériens ou étrangers. Le pays produit 1,2 million de barils par jour (mb/j), correspondant à son quota fixé par l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

>> Lire aussi : Algérie – Procès Sonatrach : dans la famille Khelil, je demande..

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro