Fermer

Le Vatican reconnaît officiellement l’État de Palestine

Par Jeune Afrique

Mahmoud Abbas (g) et le pape François au Vatican le 17 octobre 2013. © Maurizio Brambatti/AFP

Après plusieurs années de négociations, le Vatican a annoncé mercredi un accord de principe reconnaissant l'État de Palestine. Le document, qui doit être officiellement signé sous peu, soutient la solution de deux États régulièrement évoquée dans le cadre du conflit israélo-palestinien.

Le Vatican a officiellement reconnu l’État palestinien, dans un accord de principe finalisé mercredi 13 mai. Le document, qui doit encore être signé, exprime le soutien du Vatican à une solution de "la question palestinienne et du conflit entre Israéliens et Palestiniens dans le cadre de la formule de deux États", a précisé Mgr Antoine Camilleri, chef de la délégation du Saint-Siège, dans un entretien à l’Observatore Romano.

L’accord "sera soumis aux autorités respectives pour être approuvé avant de désigner une date dans un avenir proche pour sa signature", indique un communiqué du Saint-Siège.

>> Lire aussi Pâques : le pape appelle à la fin des tragédies en Afrique et au Moyen-Orient

Quinze ans de négociations

L’accord, négocié depuis quinze ans, porte sur le statut et les activités de l’Église catholique dans les territoires palestiniens. "Il est très clair que le Saint-Siège considère la Palestine comme État de Palestine (…). Ce qui est nouveau, c’est que pour la première fois cela est exprimé à l’occasion d’un accord", explique le Père Federico Lombardi responsable de la salle de presse de la cité-État.

Pour Mgr Antoine Camilleri, le texte est un soutien du Vatican à une solution de "la question palestinienne et du conflit entre Israéliens et Palestiniens dans le cadre de la formule de deux États".

Le Vatican utilise la formule "État de Palestine" dans ses documents officiels depuis février 2013, à la suite de l’admission en novembre 2012 de la Palestine comme observateur à l’ONU.

L’accord pourrait être signé dès ce week-end, lors de la visite du président palestinien Mahmoud Abbas à Rome, à l’occasion de la canonisation dimanche de deux religieuses palestiniennes.

>> Lire aussi Conflit israélo-palestinien : le pape François appelle à "mettre fin à une situation inacceptable"

(Avec AFP)
 

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro