Quand Alpha Condé briefe Hollande

Par Jeune Afrique

Alpha Condé et François Hollande, le 22 avril 2015, à l'Élysée © Patrick Kovarik/AFP

En visite privée à Paris la semaine du 20 avril, après avoir participé aux assemblées du FMI à Washington, le président guinéen n'a pas perdu son temps.

Descendu à l’hôtel Raphael, où il a ses habitudes, et connecté en permanence avec Conakry – où l’opposition a engagé dans la rue un bras de fer avec le pouvoir à propos du calendrier électoral -, Alpha Condé s’est entretenu notamment avec les ministres Michel Sapin (Économie et Finances) et Jean-Yves Le Drian (Défense). Il a également reçu Jean-Louis Borloo, venu lui présenter son plan sur l’électrification de l’Afrique, et Marie-Christine Saragosse, présidente de France Médias Monde (RFI était au menu de la discussion).

>>> À lire aussi : Guinée : en visite à paris, Alpha Condé rejette toute modification du calendrier électoral

Le 22 avril, Condé était à l’Élysée pour un entretien de quarante-cinq minutes – dont une bonne partie en tête à tête – avec son homologue français, François Hollande. L’épidémie d’Ebola, la situation intérieure guinéenne et la perspective de la présidentielle d’octobre prochain ont été évoquées, Hollande se montrant particulièrement attentif aux explications du "camarade Alpha". Autre sujet abordé : le Mali et la difficile conclusion des accords d’Alger. Enfin, les deux hommes ont profité de ce moment d’intimité pour passer quelques appels téléphoniques à des chefs d’État d’Afrique francophone.