Fermer

Côte d’Ivoire : la production de cacao en chute

Par Jeune Afrique

624 000 tonnes de cacao sont arrivées dans les deux ports du pays depuis le début de la saison. DR ©

Le premier producteur mondial de cacao devrait voir sa production pour la saison 2012-2013 baisser de 13% pour atteindre 1,3 million de tonnes. Une chute qui pourrait avoir des conséquences sur le cours mondial.

Selon des premières estimations, la production de cacao ivoirienne devrait atteindre 1,3 million de tonnes, soit une baisse de 13% par rapport à la saison 2011-2012 (1,49 million de tonnes). D’après un officiel ivoirien du Conseil du café-cacao (CCC), cité par Reuters, la récolte principale serait « d’environ 955 000 tonnes », en attendant une deuxième livraison estimée à 334 000 tonnes. Pour l’heure, d’après les sources de Reuters, à peu près 624 000 tonnes de cacao sont arrivées dans les deux ports du pays (Abidjan et San Pedro) depuis le début de la saison, contre 702 127 tonnes l’an dernier. Les chiffres officiels du CCC n’étaient pas immédiatement disponibles.

Instabilité

Toujours selon la même source au CCC, la baisse attendue serait due au « vieillissement des arbres et à un manque d’entretien dans les plantations du pays », après plus d’une décennie d’instabilité politique. Les agriculteurs se plaignent que cette période de troubles alliée à un manque de soutien du gouvernement et à la faiblesse des prix payés aux producteurs de cacao ont rendu impossible la mise à niveau de leurs plantations. Les mauvaises conditions climatiques au début de la récolte sont également montrées du doigt.

Cette mauvaise performance de la Côte d’Ivoire est susceptible de causer un déficit sur le marché mondial et d’exercer une pression à la hausse sur le cours mondial du cacao.

(Avec Reuters)

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici