Fermer

L’Algérie et le Qatar signent huit accords de coopération

Par Jeune Afrique

L'émir du Qatar, Hamad ben Khalifa al-Thani était en visite en Algérie. © AFP

À l'occasion de la visite de l'émir du Qatar Hamad ben Khalifa al-Thani, l'Algérie et le Qatar ont signé lundi à Alger huit accords et mémorandums de coopération dans la sidérurgie, le transport maritime, et les hydrocarbures.

La visite en Algérie de l’émir du Qatar Hamad ben Khalifa al-Thani a donné lieu à la signature de huit accords et mémorandums de coopération dans la sidérurgie, le transport maritime, et les hydrocarbures. L’accord le plus important, signé en présence de l’émir et du président algérien Abdelaziz Bouteflika, porte sur la création d’un partenariat algéro-qatari dans le domaine de la sidérurgie à Bellara, dans la wilaya de Jijel, à 300 km à l’est d’Alger.

L’accord a été signé par le groupe public algérien Sider, le Fonds national d’investissement algérien, et par Qatar Steel international. Ce complexe, d’une capacité de production de 10 millions de tonnes par an, soit 20% du total des importations algériennes, contribuera à réduire ces importations, estimées à 10 milliards de dollars par an, selon des sources algériennes. L’attribution de la construction de ce complexe sidérurgique au groupe qatari avait d’ailleurs suscité la colère du groupe algérien Cevital, qui avait pourtant répondu à l’appel d’offres trois ans avant.

Hydrocarbures

Le groupe pétrolier public algérien Sonatrach et la Compagnie Qatar Petroleum ont signé un mémorandum d’entente et de coopération dans le domaine des hydrocarbures et de la pétrochimie, a aussi rapporté Algérie Presse Service, l’agence de presse officielle, sans donner plus de détail. Les deux pays ont également conclu un accord de coopération pétrolière et gazière, signé par le ministre algérien de l’Energie Youcef Yousfi et le ministre qatari de l’Economie et des Finances Youssef Hussein Kamal.

Alger et Doha ont également signé un mémorandum d’accord dans le domaine des mines, ainsi que dans le domaine de la production et de la commercialisation des engrais, selon la même source. Enfin, ils se sont mis d’accord pour créer un Centre d’élevage d’outardes dans la région d’El Bayadh (sud-ouest). Cet échassier, théoriquement protégé, est un gibier de chasse prisé des riches ressortissants du Golfe.

L’émir du Qatar a quitté Alger en fin d’après-midi à l’issue d’une visite d’une journée, selon l’APS.

(Avec AFP)

 

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici