Togo : vers un report de l’élection présidentielle ?

Par Jeune Afrique

Le président de la Cedeao, John Dramani Mahama. © Vincent Fournier/J.A.

La Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (Cedeao) a proposé mardi que la présidentielle togolaise soit reportée de 10 jours. Initialement prévu le 15 avril, le scrutin aurait ainsi lieu le 25 du même mois.  

Initialement prévue le 15 avril, l’élection présidentielle togolaise pourrait être reportée de 10 jours. C’est en tout cas ce qu’a proposé le président en exercice de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cedeao), le Gahnéen John Dramani Mahama, mardi 24 mars, à l’issue d’une visite de quelques heures à Lomé.

>> Lire aussi : la campagne présidentielle s’empare du web

Le chef de l’État ghanéen a rencontré les cinq candidats à la présidentielle ainsi que les membres de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni). Pour répondre aux nombreuses préoccupations des uns et des autres, John Dramani Mahama a proposé que l’élection ait lieu le 25 avril et non le 15. Un report qui devrait permettre que le fichier électoral soit épluché et que chaque candidat puisse faire sa contestation.

Aux autorités togolaises de suivre ou non les conseils de la Cedeao.

>> Lire aussi : Gogué, Taama et Traoré… Qui sont les trois outsiders de la présidentielle ?
 

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici