Fermer

Côte d’Ivoire : le financement chinois du barrage de Soubré enfin bouclé

Le mix énergétique du pays est actuellement dominé par la production thermique. DR ©

La Côte d'Ivoire a bouclé le financement du barrage hydroélectrique de 275 mégawatts (MW) de Soubré. Le prêt consenti à l'État ivoirien par China Eximbank se monte à 239 milliards de F CFA (364 millions d'euros).

Prévu avant la fin 2012, c’est finalement le 9 janvier que la Côte d’Ivoire a signé l’accord de prêt pour le projet de barrage hydroélectrique de Soubré, dans le sud-ouest du pays, avec la banque d’import-export China Eximbank. Le prêt consenti à l’État ivoirien, d’un montant de 239 milliards de F CFA, soit 364 millions d’euros (sur un coût total de 331 milliards), couvre une durée de 20 ans avec un taux d’intérêt de 2% et un différé de 9 ans.

Lire aussi :

Hydroélectrique : le chinois Eximbank finance Soubré

Mix énergétique

Le Premier ministre Daniel Kablan Duncan, qui a paraphé les documents de prêt avec la partie chinoise, n’a pas caché sa joie quant à la conclusion de ce projet qui permettra à la fois de réaliser les ambitions énergétiques ivoiriennes et de diversifier le mix énergétique du pays, actuellement dominé par la production thermique. « Le prêt consenti ce jour couvre 85% du coût total du projet. Les 15% restant, soit 92 milliards de F CFA, seront mobilisés sur toute la durée du projet, c’est-à-dire cinq ans », a expliqué le Premier ministre. La phase de lancement des travaux est prévue en février prochain sur le site de Soubré.

La capacité globale énergétique de la Côte d’Ivoire est estimée à 1420 mégawatts (MW). Le pays veut monter à 1882 MW avant 2020, dont 604 MW pour l’hydraulique et 1278 MW pour le thermique.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici