Fermer

Algérie : 18 mois de prison pour Hassen Khelifati

Par Jeune Afrique

Hassen Khelifati dirige la seule entreprise privée cotée à la Bourse d'Alger. © Samir Sid

Dans le cadre d'un conflit avec une entreprise algérienne privée, le PDG d'Alliance Assurances, Hassen Khelifati, a été condamné à 18 mois de prison ferme pour "faux et usage de faux". Une décision dont il annoncé vouloir faire appel.

Le PDG de la compagnie privée Alliance Assurances Hassen Khelifati a été condamné dimanche par le Tribunal de Rouiba (à 20 km à l’est d’Alger) à 18 mois de prison ferme pour « faux et usage de faux » dans l’affaire l’opposant à l’Entreprise de transports de voyageurs Mahieddine Tahkout. « Je vais faire appel de ce jugement », a simplement déclaré ce lundi 14 janvier M. Khelifati, condamné également à 50 000 dinars d’amende (477 euros) et 500 000 (4771 euros) dinars de dommages et intérêts.  Le patron de la seule compagnie privée cotée à la bourse d’Alger refuse de commenter la décision du Tribunal.

L’affaire avait éclaté en 2011. M. Tahkout, concessionnaire de plusieurs marques de voitures et propriétaire d’une entreprise de transports de voyageurs spécialisée dans le transport des étudiants dans la capitale, avait porté plainte contre M. Khelifati pour « faux et usage de faux » portant sur le contrat d’assurance liant sa société et Alliances assurances.

Conflit ouvert

Selon nos informations, la condamnation a été prononcée sans l’expertise du contrat incriminé. Ce que réclamaient pourtant les avocats de Hassen Khelifati. Le Tribunal de Rouiba n’a pas jugé nécessaire en effet de commander une expertise officielle des deux documents litigieux. Le premier présenté par Tahkout comme étant l’original du contrat, mais contesté par Khelifati et le second présenté par ce dernier comme étant l’original, mais rejeté par son adversaire.
La plainte pour faux et usage de faux déposée par M. Tahkout contre M. Khelifati est intervenue après une autre plainte déposée par Alliance Assurances contre l’Entreprise de transports de voyageurs Tahkout Mahieddine, lui réclamant 500 millions de dinars (4,77 millions d’euros). Ce montant représente deux années de primes d’assurances impayées par le transporteur privé, selon la direction de l’assureur privé. Cette créance a impacté négativement les résultats d’Alliance assurances en 2011 qui a enregistré une perte nette de 364 millions de dinars (3,47 millions d’euros), en dépit d’une hausse de 15% de son chiffre d’affaires (3,923 milliards de dinars  soit 37,42 millions d’euros).

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro