Côte d’Ivoire : Alpha Blondy, celui qui ne jette plus la pierre

Par Jeune Afrique

Alpha Blondy. © Stephane De Sakutin / AFP

Décideurs politiques, acteurs économiques, leaders de la société civile, personnalités des médias et de la culture... Jeune Afrique dresse la liste des figures les plus influentes de la Côte d'Ivoire.

Que dire d’Alpha Blondy, si ce n’est qu’il est un pan de la culture ivoirienne à lui tout seul ? Dix-neuf albums en près de trente-cinq ans de carrière, des millions d’exemplaires vendus, des tournées qui l’ont emmené au bout du monde, des titres cultes comme Brigadier Sabari et Jerusalem…

"Jagger", comme on le surnomme, est une figure incontournable du reggae africain et du reggae tout court. Célèbre aussi bien pour sa musique que pour ses prises de position politiques et ses coups de gueule mémorables (il a soutenu Laurent Gbagbo avant de s’en éloigner lors de la crise postélectorale de 2010-2011), Alpha Blondy, 62 ans, semble aujourd’hui décidé à prendre de la hauteur.

"Désormais, sauf en cas de danger éminent, je ne veux plus être celui qui jette la pierre : je préfère prévenir", dit-il. Après avoir lancé sa propre radio musicale, Alpha Blondy FM, au début de l’année, le chanteur sortira son vingtième opus, Energy, en avril.

Voir aussi les autres portraits du dossier

 

Lire les autres articles du dossier

«Les 50 personnalités qui font la Côte d'Ivoire»