Politique

Rwanda : le Dr Gasakure, ex-médecin personnel de Kagamé, meurt dans un commissariat

Emmanuel Gasakure à l'ambassa de France au Rwanda, en décembre 2012. © ambafrance-rw.org

Le docteur Emmanuel Gasakure, qui fut le médecin personnel du président rwandais Paul Kagamé, est mort en détention à Kigali le 25 février. Présenté comme dépressif, il avait été arrêté pour des problèmes de voisinage.

Le docteur en cardiologie Emmanuel Gasakure, qui fut médecin personnel du président rwandais Paul Kagamé, est mort en détention mercredi 25 février, à Kigali, vers 18h30.
Selon l’agence rwandaise d’information, qui a diffusé la nouvelle le lendemain, Emmanuel Gasakure a été abattu par un policier de garde alors qu’il tentait de le désarmer, au commissariat de Remera dans la capitale rwandaise.

Il avait été arrêté suite à des problèmes de voisinage récurrent. Emmanuel Gasakure avait notamment fait irruption dans des propriétés du quartier chic de Kimihurura. Une enquête pour "agression à une personne à des fins de le dépouiller de ses biens, destruction des biens de l’autre, séquestration illégale de personnes, création d’une insécurité parmi les voisins", était en cours contre lui.

Suspendu en début d’année

Ses proches le décrivent comme un homme "dépressif", chez qui plusieurs problèmes d’ordre privé et la pression du travail se sont conjugués. "Il venait de passer une année très dure", assure l’un d’eux. Selon plusieurs sources citées par le magazine The East African, Emmanuel Gasakure souffrait d’alcoolisme et il lui était reproché d’avoir égaré des documents officiels. Selon le même média, il avait été suspendu par le président en début d’année.

La police rwandaise a dit "regretter cet incident" et mener une enquête sur les circonstances du drame.

_________

Pierre Boisselet

Fermer

Je me connecte