Politique

Législatives au Lesotho : avantage au Premier ministre sortant

La Commission électorale indépendante (IEC) au Lesotho, le 1er mars 2015 à Maseru. © AFP

Le Premier ministre du Lesotho Thomas Thabane faisait la course en tête dimanche, selon des résultats partiels portant sur le quart des circonscriptions, au lendemain d'élections législatives visant à rebattre les cartes six mois après une tentative de coup d'Etat militaire.

MAJ 17 heures 10

La Commission électorale indépendante (IEC) n’avait donné dimanche à 16H00 (14H00 GMT) que les résultats de 19 circonscriptions sur 80: 16 sont revenues à la Convention de tous les Lesothans (ABC) du chef du gouvernement et trois au Congrès démocratique de son prédécesseur Pakalitha Mosisili.

"Au Lesotho, nous ne comptons pas les voix par voie électronique, nous comptons manuellement", a rappelé Rethabile Pholo, une responsable de l’IEC.

En outre, le relief très accidenté du petit royaume montagneux ne facilite pas les choses et des hélicoptères doivent souvent aller chercher les urnes dans des villages reculés.

"Heureusement, le temps s’est maintenu et les hélicoptères ont pu voler (…) pour aller chercher les bulletins et les transporter vers les centres de district", a relevé Mme Pholo.

Le royaume est en crise depuis que Thomas Thabane a suspendu le Parlement, en juin 2014, afin d’éviter une motion de censure. Il était arrivé au pouvoir en prenant en 2012 la tête d’une coalition d’opposants à Pakalitha Mosisili –qui était au pouvoir depuis quatorze ans–, mais ses alliés voulaient rompre les bans.

Il a ensuite destitué le chef de l’armée, le général Tlali Kamoli, qui a réagi le 30 août en envoyant ses hommes investir les postes de police de Maseru, la capitale, réputés fidèles au chef du gouvernement.

Alors que quelques échanges de tirs faisaient un mort, Thomas Thabane a pris la fuite vers l’Afrique du Sud voisine, dont la frontière est à la sortie de Maseru. Le Premier ministre en est revenu grâce aux efforts de médiation du vice-président sud-africain Cyril Ramaphosa.

L’organisation de législatives anticipées est le principal point de l’accord de sortie de crise, tandis que les putschistes ont été envoyés en mission loin du royaume.

Le scrutin s’est déroulé sans incident samedi. Si Maseru était très calme dimanche, certains observateurs craignent un coup de force de l’armée en cas de victoire de Thomas Thabane.

MM. Thabane et Mosisili se retrouvent à nouveau face à face, mais aucun d’entre eux ne devrait être en mesure d’emporter la majorité absolue à lui seul.

Le Parlement compte 120 députés, dont 80 sont élus à la majorité simple dans autant de circonscriptions, tandis que les 40 autres sont distribués à la proportionnelle en fonction des résultats globaux.

Grand comme la Belgique, et très pauvre, le Lesotho a la particularité d’être complètement enclavé au sein du territoire sud-africain.

Fermer

Je me connecte