Fermer

Sawiris aurait-il des regrets ?

Par Jeune Afrique

Naguib Sawiris. © AFP

Naguib Sawiris n'est peut-être pas encore définitivement sorti des activités télécoms. Il hésiterait à racheter l'opérateur burundais U-Com.

Naguib Sawiris, le magnat égyptien des télécoms, a demandé à la société d’investissement Accelero Capital d’étudier le rachat par OTMT, sa compagnie cotée à la Bourse du Caire, de l’opérateur burundais U-Com. Leader sur son marché, celui-ci était l’un des actifs africains détenus par le groupe Orascom Telecom, vendu par Sawiris, en 2011, au russe Vimpelcom.

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro