Fermer

Cameroun : l’État mise 30 millions d’euros sur deux nouvelles banques

Par Jeune Afrique

Alamine Ousmane Mey, ministre des Finances du Cameroun. DR ©

Le gouvernement camerounais a débloqué une somme de 20 milliards de F CFA (30,5 millions d'euros) pour former le capital de deux nouvelles institutions financières, la Cameroon Rural Financial Corporation et la Banque camerounaise des PME.

C’est le ministre des Finances camerounais Alamine Ousmane Mey qui en a fait l’annonce. Le gouvernement camerounais a libéré 20 milliards de F CFA, soit 30,5 millions d’euros, pour former le capital de deux nouvelles institutions financières, la Cameroon Rural Financial Corporation (Carfic) et la Banque camerounaise des PME (BC PME). Les deux établissements devraient démarrer leurs activités cette année.

Création d’emploi

Dotées de 10 milliards de F CFA de capital chacune, les deux nouvelles entités auront pour objectif de renforcer le dispositif de financement des activités rurales et de stimuler la création d’emploi à travers le pays. Elles sont notamment supposées faciliter l’accès au financement par les agriculteurs et les promoteurs de petites et moyennes entreprises (PME), dans un pays où  60% de la population vit de l’agriculture et 90% des entreprises sont des PME, selon le quotidien national Cameroon Tribune.

Grâce à cette initiative, l’État espère réduire le volume des importations à travers une relance de la production nationale.

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro