Fermer

Côte d’Ivoire : la SFI veut engager 700 millions de dollars

Par Jeune Afrique

Le siège de l'institution internationale, à Washington © Jeune Afrique

En visite en Côte d'Ivoire, la vice-présidente de la SFI Dorothy Berry a réaffirmé l'engagement de l'institution, filiale de la Banque mondiale, envers la Côte d'Ivoire. La SFI s'est fixée un objectif d'investissement de quelque 700 millions de dollars dans le pays d'ici à juin 2013.

La SFI, filiale de la Banque mondiale dédiée au secteur privé, a annoncé qu’elle entendait intensifier ses activités en Côte d’Ivoire, en s’attachant notamment à soutenir la production d’électricité et l’industrie agroalimentaire. Elle souhaite également améliorer l’accès aux financements et renforcer les capacités des petites et moyennes entreprises, a déclaré Dorothy Berry, vice-présidente de l’institution.

Lire aussi :

Côte d’Ivoire : la SFI veut investir 200 millions de dollars
Côte d’Ivoire : 345 millions de dollars pour Azito

Au cours de sa visite en Côte d’Ivoire, Mme Berry a notamment rencontré Nialé Kaba, ministre de l’Économie et des Finances, Jean-Louis Billon, ministre du Commerce, de l’Artisanat et de la Promotion des PME, et Jean-Claude Brou, ministre de l’Industrie. Elle a également rencontré des représentants du secteur privé et de bailleurs partenaires. Elle a noté que le succès des réunions du groupe consultatif à Paris, tenues en décembre dernier et qui ont résulté sur une promesse d’engagement de huit milliards de dollars de la part d’agences multilatérales et bilatérales, a apporté la preuve de l’engagement de la communauté du développement à appuyer le redressement du pays.

La SFI poursuivra ses efforts visant à aider la Côte d’Ivoire à dépasser le stade d’État fragile.

Réconciliation et redressement

« Pour sa part, la SFI poursuivra ses efforts visant à aider la Côte d’Ivoire à dépasser le stade d’État fragile et affecté par des conflits pour avancer sur la voie de la réconciliation et du redressement. Nous travaillons avec le secteur privé et le gouvernement en Côte d’Ivoire à stimuler la création d’emplois en éliminant les obstacles au développement du secteur privé », a déclaré Mme Berry. Elle a félicité le nouveau gouvernement pour son programme de réformes, et notamment l’accent mis sur l’amélioration du climat d’investissement et ses efforts en faveur du repositionnement de la Côte d’Ivoire en tant qu’économie majeure de la région.

700 millions de dollars

La SFI s’est fixé un objectif d’investissement de quelque 700 millions de dollars en Côte d’Ivoire au cours de l’exercice budgétaire s’achevant en juin 2013. L’institution a déjà engagé 125 millions de dollars afin de soutenir la phase d’expansion d’Azito 3, signée en octobre dernier. Cette phase d’expansion permettra d’augmenter la capacité de la centrale thermique de 427 MW, en faisant la plus grande centrale thermique de Côte d’Ivoire et l’une des plus importantes de la région.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici