Fermer

Tunisie : Colas Rail réalisera le Réseau ferroviaire rapide de Tunis

Par Jeune Afrique

Le montant total du contrat s'élève à 145 millions d'euros, dont 86 millions d'euros pour Colas Rail. DR ©

La filiale de Bouygues a remporté le contrat de construction des deux premières lignes du RFR de Tunis en partenariat avec Siemens et Somatra-Get.

Associé à Siemens et à l’entreprise tunisienne Somatra-Get, le français Colas Rail a remporté le contrat de réalisation des deux premières lignes (D et E) du Réseau ferroviaire rapide (RFR) de Tunis, d’une longueur de 20 kilomètres. La filiale de Bouygues réalisera les travaux de voie, de caténaire, d’alimentation électrique, le système de télésurveillance et d’acquisition des données ainsi que les équipements du dépôt.

Lire aussi :

RATP se renforce en Algérie
Siemens remporte un contrat en Algérie

Consortium

Le montant total du contrat s’élève à 145 millions d’euros, dont 86 millions d’euros pour Colas Rail. Le projet est cofinancé par l’État tunisien et par un consortium de bailleurs internationaux, dont la Banque européenne d’investissement (BEI), l’Agence française de développement (AFD) et l’institution allemande KfW. Les travaux, qui doivent démarrer au plus tôt mi-2014, se dérouleront sur une durée de 46 mois.

S’il s’agit du premier contrat décroché par Colas Rail en Tunisie, l’entreprise possède déjà des références au Maghreb, avec la construction du tramway de Rabat et d’une section du tramway de Casablanca. Fin 2012, elle a aussi obtenu, en association avec l’entreprise algérienne KOU GC, le contrat d’extension du métro d’Alger pour un montant de 85 millions d’euros, et dont la mise en service est prévue fin 2014.

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro