Fermer

Côte d’Ivoire : deux consortiums en lice pour le train urbain d’Abidjan

Le train urbain d'Abidjan pourrait transporter selon les premières études environ 260 000 personne © Olivier/JA

Dans le cadre du développement du réseau de transport à Abidjan, la capitale économique, l'État ivoirien a lancé la procédure de financement de la mise en œuvre et de l'exploitation d'un train urbain de voyageurs. Coût estimatif du projet, 500 millions d'euros.

Afin de décongestionner la capitale ivoirienne, l’État a lancé la procédure de financement de la mise en œuvre et de l’exploitation d’un train urbain de voyageurs. Le ministère des Transports, qui pilote le projet, a reçu les offres de deux consortiums, leaders mondiaux dans le domaine des transports. Il s’agit du canadien Bombardier et du sud-coréen Samsung, qui seront confrontés aux français Bouygues, Alstom et Systra. La partie s’avère très serrée car les deux concurrents ont fait la même offre financière, autour de 500 millions d’euros de financement. Or selon une source gouvernementale, « tout se jouera sur l’offre financière car la priorité de l’État dans ce projet sera de minimiser sa contribution financière. Le concessionnaire devra faire une offre qui mobilise des bailleurs de fonds crédibles. C’est l’intérêt de la Côte d’Ivoire qui primera. Le président Alassane Ouattara a donné des consignes fermes pour que la compétition soit la plus transparente possible. »

Rationnaliser les déplacements

Le projet tel qu’il est conçu ne devrait pas engager de changement dans le foncier. Les lignes de rail existantes, longues de 37 kilomètres environ, propriété de la Sitarail (société commune de l’État ivoirien et du français Bolloré) serviront à la mise en route du train urbain. «  Abidjan est une ville qui se développe très rapidement et son système de transport est dépassé. Nous estimons que la création d’un système de train urbain permettra de rationnaliser le déplacement des 6 millions d’habitants d’Abidjan », confie Pascal Drouhaud, le directeur Afrique subsaharienne et Amérique du français Alstom.

Le train urbain d’Abidjan, s’il est réalisé, pourrait transporter selon les premières études environ 260 000 personnes par jour. Les résultats de la compétition seront connus avant la fin du premier semestre 2013. 

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro