Fermer

Dia-Eddine Ezzaoudi : un conseiller de marque

Son parcours l'a mené en Tanzanie, en Afrique du Sud et aujourd'hui en RD Congo. © DR

Le Marocain Dia-Eddine Ezzaoudi, nouveau patron d'Ogilvy Africa pour la zone francophone, a pour principal client Airtel. Depuis onze ans, ce réseau télécoms est le fil rouge de sa carrière.

Plus que quelques jours et Dia-Eddine Ezzaoudi, 38 ans, prendra ses quartiers à Kinshasa. L’homme de communication vient d’être recruté par Ogilvy Africa au poste de patron Afrique francophone : « business unit director francophone Africa », dans le jargon de la jeune agence de communication panafricaine née en 2010 de l’alliance capitalistique entre le kényan Scan Group et l’agence internationale Ogilvy. Dans son périmètre, six pays allant de la RD Congo au Burkina Faso. Et un client essentiel : l’opérateur de téléphonie Bharti Airtel. « Principal client d’Ogilvy Africa, Airtel souhaitait disposer dans les pays francophones où il est présent d’un relais en matière de communication », souligne celui qui a été formé à la fin des années 1990 au sein de l’école Art’Com Sup, à Casablanca.

Lire aussi : 
Media : les ambitions de Naguib Sawiris
Tunisie : Nessma TV change de modèle

Depuis 2002, la vie professionnelle de Dia-Eddine Ezzaoudi est intrinsèquement liée à Celtel et Zain, les marques qui ont précédé Airtel avant le rachat du réseau par l’indien Bharti, en 2010. À l’époque, il quitte le Maroc, où il travaille pour l’agence McCann, pour la Tanzanie. Il y gère le compte Coca-Cola, avant de récupérer le contrat Celtel dont il s’occupera, en tant que patron de la petite agence ZK Advertising, à Johannesburg, jusqu’en 2010. « Pour moi, tout cela est un mouvement unique, explique-t-il. J’ai travaillé sur cette marque, sur les rebrandings, sur les acquisitions dans de nouveaux pays… » En 2010, lors de la revente à Bharti de l’ex-Celtel, devenu Zain entre-temps, ZK Advertising perd son principal et presque unique client. Sentant venir le changement, Dia-Eddine Ezzaoudi s’éloigne… pour mieux revenir aujourd’hui.

Affinité 

« L’intérêt est que la marque Airtel est tournée vers le consommateur et le terrain africain, comme l’était Celtel », se réjouit celui qui entend participer au renforcement des liens entre Airtel et les jeunes, notamment via les réseaux sociaux. « Au-delà du travail médias classique, il faut créer une affinité au jour le jour avec le consommateur », dit-il. Le Marocain pourra s’appuyer sur une dizaine de collaborateurs par pays et compter sur la plate-forme d’Ocean Ogilvy, une agence affiliée à Ogilvy née en Côte d’Ivoire. Il entend également élargir son portefeuille. « Ogilvy Africa compte déjà d’autres clients, notamment Nestlé », précise-t-il. 

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro